Plus envie de rien : comment s’en sortir ? 10 pistes bienveillantes et efficaces pour retrouver la motivation et le plaisir [+ vidéo/podcast]

Vous n’avez plus envie de rien et vous vous demandez : mais comment s’en sortir ? N’avoir plus aucune motivation, aucun intérêt, aucune énergie c’est très difficile car on s’en veut et on se dévalorise. Mais ce n’est pas de votre faute, vous n’avez pas demandé à ressentir cela. Explorons ensemble dans cet article les causes de ce manque d’envie, et 10 solutions bienveillantes et efficaces pour retrouver la motivation et le plaisir.

plus envie de rien comment s'en sortir déprime dépression apathie
Epinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement

Plus envie de rien, que se passe-t-il ? Déprime, dépression, autre chose ?

Un moment de déprime peut entraîner une envie de rien, mais la déprime est différente de la dépression

On vit tous de temps à autre des moments de déprime et c’est normal. C’est impossible de vivre 100% d’émotions positives, c’est normal, humain et sain de ressentir également des émotions dites négatives comme la colère ou la tristesse.

Connaissez-vous la différence entre déprime et dépression ? La déprime est un sentiment, un état passager de lassitude, de tristesse. On parle couramment d’avoir un petit coup de mou ou un petit coup de moins bien. Cela ne dure pas dans le temps et on passe ensuite à autre chose.

La dépression au contraire est une maladie, ou trouble de l’humeur, qui est durable. Par rapport à la déprime, les symptômes sont plus intenses et/ou plus nombreux. En plus de la tristesse, de l’envie de ne rien faire et de l’absence de joie de vivre, on peut retrouver une grande souffrance, beaucoup de pensées négatives, une perte de sens…

L’énergie est basse, entraînant le manque d’envie et de motivation. Les ruminations peuvent déclencher des troubles du sommeil car on pense trop et le cerveau n’arrive plus à s’arrêter. Comme on n’a plus envie de rien, on ne fait plus rien et cela entraîne une dévalorisation et une perte de confiance en soi : on ne sent plus capables, on se remet en question, on peut être en colère après soi, s’en vouloir, ou s’isoler, se replier sur soi, ne plus vouloir fréquenter personne. L’appétit peut également varier, à la baisse ou à la hausse.

Comment la déprime peut se transformer graduellement en dépression ?

Un épisode de déprime peut se transformer insidieusement en épisode dépressif quand on rumine sur cet épisode de déprime passagère, quand on s’en inquiète, on en prend peur, et on aggrave sans s’en rendre compte et bien malgré soi la situation initiale. En ruminant, on dort mal, donc on est encore plus fatigués, donc on a encore moins de motivation et d’envie. On s’en veut d’être comme ça et cela aggrave à nouveau la situation.

Quand un épisode de déprime se produit, il faut accepter notre impuissance, lâcher-prise sur ce qui se passe. C’est normal d’avoir de temps en temps des moments de découragement et lassitude, c’est humain.

C’est encore plus normal lorsque l’on souffre d’anxiété depuis des mois ou des années. Etre anxieux en permanence c’est fatiguant, c’est épuisant. On en a marre de toutes ces pensées et sensations, on voudrait redevenir comme on était avant.

Ce n’est pas parce qu’on vit un épisode de déprime passagère qu’on est en train de faire une dépression, ou qu’on va en faire une.

J’ai remarqué dans mes échanges avec de nombreuses personnes par mail ou sur Instagram qu’un nombre grandissant de personnes ont peur de la dépression – sans forcément bien connaître de quoi il s’agit d’ailleurs. Elles s’imaginent qu’il s’agit d’un monstre terrible, d’une maladie irréversible et incurable, et qu’aucun retour en arrière, à une vie plus joyeuse n’est possible ensuite. Comme si on mourait littéralement. Cela n’est pas vrai. S’il vous plait n’ayez pas une peur excessive et irraisonnée de la dépression car cela aggrave le problème et peut transformer un épisode de déprime passagère en une dépression durable.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  [Test] J'ai découvert et expérimenté le biohacking avec IxpoHoqxl

Plus envie de rien, cela peut être une dépression

Quand on souffre de dépression, la tristesse est constante, l’humeur dépressive également. On peut pleurer régulièrement, on est fatigués, on n’a plus d’énergie, on est épuisés, on peut même se sentir faibles. On n’a plus envie de rien, on a perdu l’intérêt, le plaisir et la motivation que l’on ressentait avant. L’envie de rester toute la journée au lit est très tentante. On peut être en « attente » de quelqu’un ou de quelque chose pour aller mieux.

déprime dépression lypémanie plus envie de rien comment s'en sortir

En plus de tout cela, la dépression se complique souvent de :

  • troubles du sommeil, que l’on ne dorme plus (insomnie) ou que l’on dorme trop (hypersomnie)
  • troubles de l’appétit, entraînant une perte de poids ou un gain de poids (on ne mange plus ou au contraire on compense par la nourriture et on mange trop ou mal)
  • agitation ou au contraire ralentissement psychomoteur (on est fébriles, ou notre système tourne au ralenti)
  • baisse de concentration, impression de ne plus pouvoir réfléchir normalement, d’avoir perdu des capacités cognitives
  • sentiments d’auto-dévalorisation, de culpabilité, de colère envers soi. On est très critiques envers soi-même, on s’en veut, on a l’impression de n’avoir aucune valeur
  • négativité, ruminations, on broie du noir
  • pensées morbides ou idées suicidaires. Perte d’espoir, on a l’impression d’être coincé dans un tunnel sans issue
  • repli sur soi, solitude, isolement
  • anxiété et troubles anxieux

La lypémanie, un ancien terme pour désigner la mélancolie et l’envie de ne rien faire

Peut-être avez-vous déjà entendu ou lu ce terme de lypémanie, ou mélancolie. C’est un ancien terme qui n’est plus utilisé aujourd’hui par le corps médical pour désigner un état mélancolique, une envie de ne rien faire, en fait un état dépressif.

Et l’apathie ?

L’apathie c’est encore un autre terme (on est forts dans la langue française pour avoir des termes pour tout J), pour désigner une absence totale de motivation et un manque d’intérêt.

On est comme « gelé », indifférent à tout, sans émotions et sans désirs.

On entend parfois parler d’aboulie, il s’agit cette fois d’un état où la motivation est diminuée, mais pas entièrement disparue.

Causes de l’envie de ne rien faire et de la déprime ou dépression

Un moment de déprime peut survenir pour plusieurs raisons :

  • à cause de problèmes financiers, qui nous inquiètent
  • après un ou des évènements perturbants (comme une séparation, un divorce, un deuil, des conflits, un licenciement ou un changement au travail)
  • après les vacances, quand il faut reprendre un travail qui ne nous passionne pas, ou pire qui nous est nocif (harcèlement, mauvaise ambiance…)
  • en hiver, de nombreuses personnes souffrent de déprime saisonnière
  • à causes de raisons environnementales, c’est-à-dire lié à notre environnement, donc nos voisins, notre quartier, notre lieu d’habitation (conflits avec le voisinage, bruits excessifs, logement insaluble…)

Johann Hari, dans son livre Chaque dépression a un sens, estime qu’il existe 9 causes à la dépression :

  • un travail vide de sens,
  • la solitude,
  • la poursuite de valeurs en « toc » telles que la recherche d’argent, de biens, de statut social, qui ne nous rendent pas heureux au final
  • les traumatismes infantiles,
  • le manque d’estime de soi et la jalousie,
  • le manque de lien avec la nature
  • et la perte d’espoir en l’avenir.

Bref vous l’aurez compris il n’y a pas une seule et unique raison à la déprime et à la dépression.

A noter que dans le cas de la dépression, il existe une vulnérabilité génétique, héréditaire : c’est-à-dire que l’on peut posséder des gènes pouvant prédisposer à la dépression et l’anxiété, MAIS, et c’est important, cela ne veut pas pour autant dire que l’on souffrira de dépression dans sa vie. Tout comme une personne n’ayant aucune vulnérabilité génétique et prédisposition héréditaire peut développer une dépression.

A noter également que d’autres pathologies peuvent, au-delà de la dépression, déclencher cette perte d’envie et de motivation : les troubles bipolaires, la schizophrénie, l’hypothyroïdie. Ainsi que des traumatismes et la prise de drogues.

Plus envie de rien : quelles solutions pour s’en sortir ?

Regardez l’article en vidéo

Prendre soin de soi

Parfois sans s’en rendre vraiment compte, la vie passe à toute allure et on s’oublie, et on oublie de prendre soin de soi.

Par soin de soi j’entends plein de domaines en fait : l’activité physique, prendre soin de son corps, l’alimentation, prendre soin de son esprit et de son bien-être mental, et même la spiritualité si c’est quelque chose qui importe pour vous. Quand un de ces domaines devient minoritaire dans notre vie, qu’on le relègue au second ou au dernier plan, cela a des effets sur nous et c’est normal.

Avez-vous arrêté de prendre soin de vous ? Si oui, dans quels domaines exactement ?

déprime comment s'en sortir prendre soin de soi

Que pourriez-vous faire dès aujourd’hui pour reprendre soin de votre bien-être physique et mental ?

Plus envie de rien, l’activité physique, un antidépresseur naturel pour s’en sortir

La pratique d’un sport est extrêmement bénéfique pour le mental. Ce n’est pas moi qui le dit, mais des centaines et des centaines d’études sur le sujet. Pratiquer une activité physique serait même aussi efficace sur la dépression que la prise de Zoloft, un anti-dépresseur. Mieux, 1 an après, un tiers des patients sous Zoloft avaient rechuté, bien plus que les 8% de patients faisant du sport. Comment cela est possible ? Car faire du sport libère des endorphines, les molécules du bonheur et du plaisir. David Servan Schreiber a détaillé les effets de l’activité physique dans son livre Guérir le stress, l’anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse, que je vous recommande chaleureusement.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Crise d'angoisse : les 7 (+1) erreurs à éviter ! Vous ne devinerez jamais la dernière [+vidéo/podcast]

S’autoriser à se chouchouter

Ça peut paraître stupide et « gnangnan », mais prendre soin de soi physiquement c’est également important. Se sentir bien dans son corps ça aide à se sentir bien dans sa tête, c’est sûr que ça ne résoudra pas une dépression, mais ça ne peut pas faire de mal. Alors osez prendre ce temps pour vous et offrez-vous un massage, un bain chaud avec des bougies, prenez le temps de vous hydrater de la tête aux pieds.  Et pourquoi ne pas essayer le brossage à sec, qui permet d’éliminer les toxines du corps ?

Pleine conscience et méditation

Je suis sûre que vous avez déjà entendu parler de pleine conscience (mindfulness en anglais) et de méditation. C’est très à la mode depuis quelques années. Et ce n’est pas pour rien, car il y a de véritables bienfaits prouvés par des centaines d’études !

Vivre en pleine conscience c’est vivre pleinement le moment présent, au lieu de ressasser le passé ou d’anticiper le futur, ce que l’on a tous naturellement tendance à faire.

Il peut s’agir de faire une pause dans nos quotidiens parfois effrénés, de prendre le temps de sortir de son mental pour habiter son corps, ses sensations. On peut faire cela grâce à nos 5 sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût.

La méditation est un outil permettant d’accéder à la pleine conscience, et de développer ses capacités d’acceptation, d’ouverture, de non-jugement.

Pour méditer il faut simplement s’asseoir, fermer les yeux et se concentrer sur quelque chose (souvent la respiration, ou se répéter un mantra, ou effectuer un balayage corporel de son corps). Vous verrez que vous ne resterez pas concentré longtemps et c’est normal : le mental cherchera toujours à vous ramener au passé ou au futur au lieu de profiter de l’instant. Le but est alors de se rendre compte que notre esprit est parti ailleurs, puis de le ramener doucement et sans jugement à notre respiration.

On me dit souvent que méditer c’est très difficile, et beaucoup de personnes abandonnent car elles ne réussissent pas à s’arrêter de penser. Mais c’est normal ! C’est un entrainement et même les méditants aguerris ne peuvent pas éteindre leur mental sur de longues périodes.

Je vous encourage vraiment à essayer et à persévérer car la méditation a des effets prouvés à court terme et à long terme. Elle réduit notamment le risque de rechute d’une dépression. Elle peut vous aider à vous sortir de cette envie de ne rien faire.

méditation dépression

Cliquez-ici pour lire mon résumé du livre Zen ! La méditation pour les nuls

Alimentation et compléments alimentaires

Plus envie de rien comment s’en sortir ? Et si c’était par l’alimentation ?

Une alimentation riche en omega-3 permet de soulager la dépression. On trouve des omega-3 dans le saumon, les maquereaux, les sardines, le thon, l’huile de soja, les noix et l’avocat notamment.

Certains compléments alimentaires peuvent aider à traverser une période de déprime et d’envie de rien : le ginseng, la rhodiole, le gingko biloba, le safran, ainsi que le millepertuis dont on parle beaucoup en ce moment comme traitement alternatif de l’état dépressif. Cela peut également être une bonne idée de se supplémenter en vitamines et minéraux, notamment en vitamine D, vitamine C et magnésium. Pensez aussi au fer, car quand on est anémié on se sent fatigués et on n’a donc plus envie de rien.

Plus envie de rien : l’importance des proches pour s’en sortir

Je n’ai plus envie de rien comment m’en sortir ? Pouvez-vous compter sur vos proches en cas de besoin ?

Le soutien des proches est essentiel, mais pas toujours simple à obtenir car la dépression est une maladie encore taboue et peu comprise.

Si vos proches vous soutiennent, alors confiez-vous sans modération.

Au contraire, si vous êtes entouré par des personnes toxiques, il est peut-être temps de vous en éloigner car cela ne vous fait pas du bien ni sur le court terme ni sur long terme.

Si malheureusement vous n’avez personne autour de vous, pourquoi ne pas rejoindre un groupe de parole ? Vous vous sentirez compris et pourrez-vous exprimer librement face à des personnes traversant les mêmes soucis, et qui sait vous vous ferez peut-être même de nouveaux amis.

Changer de vie s’il le faut pour se sortir de l’envie de rien

Si vous savez qu’un élément dans votre vie est responsable de votre état, cela peut être une bonne idée de considérer un changement dans ce domaine : changer de logement, de quartier, de travail, si cela est possible. Résoudre au mieux ces éventuels problèmes financiers, demander de l’aide, chercher des solutions. Cela sera un poids en moins sur vos épaules.

La gestion des émotions pour se sortir de cette envie de ne rien faire

Vous lirez parfois, ou on vous dira qu’il faut penser positif, positiver, voir le positif dans la vie ! Comme si c’était si simple…

J’ai du mal avec ce concept du « positif à tout prix ». Comme si toutes les émotions dites négatives étaient mauvaises et anormales, comme si ce n’était pas normal d’être triste, ou de s’inquiéter.

Alors oui ça aide de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, et ça aide d’avoir des pensées plus objectives et réalistes. Et il paraît même que se forcer à sourire nous rend au final plus heureux.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Témoignage Guérison Trouble Panique et TAG (anxiété généralisée) : Mon Histoire

Mais surtout ne culpabilisez pas si vous n’y arrivez pas, si c’est tout simplement trop pour vous en ce moment, ou pas naturel.

Au-delà du positif à tout prix, je vous encourage plutôt à aller voir du côté de l’acceptation de ses émotions, du lâcher-prise, et même de l’expression de ses émotions.

plus envie de rien comment s'en sortir une solution lacher prise

Car il n’y a pas d’émotions positives ou négatives, juste des émotions, qui ont toutes une fonction et une utilité. Si on se sent triste, c’est parce qu’on doit faire le deuil de quelque chose, et pour faire ce deuil, il faut prendre du recul et s’isoler.

Le problème, c’est justement quand on mentalise trop ses émotions, qu’on se demande pourquoi on ressent cela et combien de temps cela va durer. C’est à ce moment-là qu’une tristesse risque de se développer en dépression, qui est un sentiment, un état plus durable.

Plus envie de rien : s’occuper pour s’en sortir

C’est ce qu’on appelle l’activation comportementale en thérapie comportementale et cognitive (TCC) : on se réengage progressivement dans des activités ayant du sens pour nous et nous apportant plaisir et satisfaction.

Ainsi on sort du cercle vicieux du manque d’envie et de motivation, pour retrouver progressivement de l’énergie, et de l’envie. En plus en se fixant des objectifs à atteindre, et en les atteignant, on se sent capables et cela augmente notre estime de nous-mêmes.

Plein d’activités sont possibles :

  • faire de l’exercice physique
  • se divertir, se changer les idées
  • lire
  • activités artistiques
  • reprendre une activité qui nous plaisait enfant mais que nous ne faisons plus
  • tester une nouvelle activité, quelque chose que nous n’avons jamais osé faire, changer ses habitudes, introduire de l’inattendu et de la surprise
  • se promener, visiter

Tester plusieurs activités, en y allant progressivement, puis garder celles qui vous font le plus de bien et augmenter la durée. Il faut mettre tranquillement la machine en route, sans pression et sans s’épuiser.

Surtout n’attendez pas d’avoir la motivation et l’envie pour le faire, car vous risquez d’attendre trop longtemps. La motivation arrive une fois qu’on a commencé, pas avant.

Planifiez votre agenda, créez-vous des routines journalières et hebdomadaires, pour éviter de vous poser trop de questions et procrastiner. Puis respectez votre planning.

Aider les autres pour s’aider soi

Quitte à faire une activité pour aller mieux, pourquoi ne pas en profiter pour aider les autres ? Saviez-vous qu’aider les autres nous fait aussi du bien à nous ? Testez et vous le verrez de vos propres yeux. On se sent utiles, capables et nécessaires. De nombreuses associations recherchent des bénévoles, et il y en a pour tous les goûts (aide aux animaux, aux enfants, aux personnes âgées…) alors lancez-vous !

plus envie de rien comment s'en sortir aider les autres
Aider les autres pour s’aider soi

Les thérapies et médicaments pour se sortir du manque d’envie et de la dépression

N’ayez surtout pas honte d’être en dépression et d’avoir besoin d’une aide extérieure pour vous en sortir. C’est une maladie et ce n’est pas facile.

Les médicaments généralement prescrits par les médecins ou les psychiatres sont des antidépresseurs, il en existe plusieurs types. On dit qu’il faut les prendre pendant au moins 6 mois pour qu’ils fassent effet.

Suivre une psychothérapie est également un atout précieux. La thérapie EMDR est recommandée pour traiter d’éventuels traumatismes.

N’hésitez pas à essayer les thérapies plus douces comme l’acupuncture et l’hypnose.

Plus envie de rien : comment s’en sortir ?

Vous souffrez de déprime ou de dépression, et vous vous sentez apathiques, vous avez perdu l’envie et la motivation. Vous vous en voulez, vous culpabilisez et vous ne savez pas quoi faire. Comment s’en sortir lorsqu’on n’a plus envie de rien ?

Nous avons vu ensemble dans cet article 10 solutions bienveillantes pour retrouver la motivation et l’envie. Si vous ne savez pas par laquelle commencer, alors commencer par reprendre une activité qui vous plaisait avant, tout en douceur. Fixez-vous de petits objectifs réalisables et félicitez-vous quand vous les aurez atteints.

Dites-moi en commentaires : quelle est votre astuce pour sortir de la déprime et de l’apathie et retrouver le plaisir et l’envie ? Comment s’en sortir quand on n’a plus envie de rien ?

FAQ Plus envie de rien comment s’en sortir ?

Quand on a plus envie de ne rien faire ?

Ne plus avoir envie de ne rien faire, c’est ce qu’on appelle l’apathie, et on retrouve ce symptôme dans la déprime, la dépression et d’autres maladies.

Comment sortir de la dépression naturellement ?

Quelques pistes pour soigner naturellement un état dépressif :
– introduire plus d’omega-3 dans son alimentation (poissons gras, noix, huiles)
– prendre des compléments alimentaires de millepertuis
– méditer et pratiquer la pleine conscience
– reprendre progressivement des activités, sans attendre la motivation (qui viendra ensuite) : activité physique, lecture, arts créatifs…
– faire du bénévolat
– se confier à des proches ou dans un groupe de parole

Comment positiver quand on est en dépression ?

Plutôt que de chercher à positiver à tout prix, ce qui est pratiquement impossible quand on est en dépression, pourquoi ne pas plutôt accepter et lâcher-prise sur ses pensées et émotions ?

Comment se sortir d’une grave dépression ?

Je vous conseille de suivre une psychothérapie, ainsi que d’aller parler à un médecin ou un psychiatre, qui vous prescrira des antidépresseurs s’il le juge nécessaire.

Partager l'article
 
 
  

1 réflexion sur “Plus envie de rien : comment s’en sortir ? 10 pistes bienveillantes et efficaces pour retrouver la motivation et le plaisir [+ vidéo/podcast]”

  1. Ping : >> L'anxiété en entrepreneuriat, un sujet tabou - Guérir l'anxiété

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.