Ma formation de psycho-praticienne TCC

Je suis officiellement psycho-praticienne en TCC (thérapie comportementale et cognitive) ! Je vous raconte ma formation dans cet article.

Formation psycho praticienne TCC

Pourquoi avoir suivi une formation de psycho-praticienne TCC ?

Pendant deux ans je vous ai aidé sur ce blog grâce à mes lectures (notamment le défi 52 contenus) et mes connaissances.

Mais je savais que j’avais envie de plus, et surtout envie d’une vraie certification, d’un vrai diplôme (bonjour syndrome de l’imposteur 😝).

J’ai longtemps hésité entre plusieurs formations et plusieurs options, mais quand j’ai su que je pouvais former à la TCC (Thérapie Cognitive et Comportementale) alors j’étais conquise. Même si elle a des défauts comme toutes les thérapies, c’est en effet la thérapie la plus efficace (c’est prouvé scientifiquement) pour les troubles anxieux, et également plein d’autres troubles (insomnie, obésité, boulimie, dépression, stress post traumatique…etc).

Ce que j’ai appris avec la formation de psycho-praticienne en TCC

Formation TCC et spécialisation trouble anxieux généralisé

La formation que j’ai choisi comporte 22 modules, et couvre entre autres les sujets suivants :

  • Historique des TCC : origine, expériences de Pavlov, TCC de première vague et comportementalisme, TCC de deuxième vague et cognitivisme, TCC de troisième vague et pleine conscience
  • Pourquoi les TCC sont plus efficaces que les autres thérapies
  • Le processus d’habituation, d’extinction, de sensibilisation, de généralisation
  • La roue des émotions (passionnant !)
  • le fonctionnement des émotions, le rôle du système limbique et du système nerveux (bon ça je connaissais déjà très bien et j’en parle en détail dans le module 1 du Programme Se libérer de l’anxiété et du Programme Fini les crises d’angoisse et attaques de panique)
  • les pensées automatiques négatives, les croyances, les distorsions cognitives : comment les identifier et les modifier
  • la psychoéducation
  • comment identifier et vaincre la résistance au changement : l’ambivalence, le discours-maintien, le discours-changement, l’entretien motivationnel
  • comment réaliser une anamnèse et une analyse fonctionnelle, la synchronie et la diachronie, et tous les outils disponibles
  • toutes les échelles et questionnaires disponibles pour évaluer les troubles (troubles dépressifs, troubles anxieux, inquiétudes…etc)
  • structure d’une séance de TCC
  • le rôle des devoirs à la maison
  • fixation d’objectifs SMART
  • les rechutes : pourquoi et quoi faire
  • comment établir une bonne alliance thérapeutique
  • les exigences éthiques et déontologiques
  • les pièges relationnels entre un psycho-praticien et son client
  • l’écoute active, la reformulation, le questionnement socratique
  • l’observation du client et de son langage non-verbal
certificat psycho praticien TCC
TCC troubles anxieux delphine couet

La formation est certifiée par l’International Practitioners of Holistic Medicine (IPHM).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Chaque dépression a un sens [Résumé]

La TCC positive

J’ai en plus suivi une formation sur la TCC positive, qui présente 17 outils à l’efficacité prouvée :

  • Pour prendre du recul par rapport à ses comportements problématiques
  • pour ressentir de la gratitude
  • pour résoudre des problèmes
  • pour guérir avec l’écriture
  • pour ressentir de la compassion envers soi même
  • pour être plus authentique
  • pour identifier et développer ses points forts et ses forces
  • pour être plus positif et voir le bon côté des choses
  • pour s’engager à changer

Comment se déroule une thérapie TCC ?

Une Thérapie Cognitivo-Comportementale est limitée dans le temps, la durée est fixée dès le début et elle dure généralement entre 10 et 20 séances.

Une TCC se déroule plus ou moins ainsi :

  • Première prise de contact, vous racontez pourquoi vous êtes là et votre histoire
  • Le psycho-praticien vous fait remplir des questionnaires pour avoir une idée plus précise de vos troubles (même s’il n’a pas le droit d’établir un diagnostic)
  • Il vous pose plein de questions sur votre passé, votre famille mais également sur votre vie actuelle. C’est ce qu’on appelle l’anamnèse.
  • Tout ceci permet d’établir l’analyse fonctionnelle, qui est une hypothèse résumant les liens entre situations, pensées, émotions, comportements…
  • Vous vous fixez des objectifs SMART avec l’aide du psycho-praticien
  • A partir de là arrive la psychoéducation, c’est à dire l’explication de ce que vous souffrez et pourquoi. Le psycho-praticien explique aussi ses hypothèses de travail et les traitements possibles pour guérir.
  • Si vous hésitez encore à changer, alors le psycho-praticien peut utiliser des techniques pour vous aider à trouver la motivation.
  • Puis c’est le moment du changement, avec la restructuration cognitive (changer ses pensées et croyances), l’exposition, la désensibilisation, la relaxation, la respiration…etc
  • A la fin du coaching, on évalue les progrès par rapport au début. On revoit tous les outils utilisés et on parle des rechutes et de quoi faire si cela se produit.
  • des sessions « booster » de suivi peuvent être proposés quelques semaines plus tard pour vérifier que tout va toujours bien
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  OUI on peut guérir d'un trouble anxieux !

Et si je n’ai pas les moyens de payer pour une thérapie complète ?

Malheureusement suivre une TCC avec un professionnel (psychologue ou psycho-praticien) a un coût. Les séances, même avec un psychologue, sont peu ou pas remboursées. Même si la TCC fait partie de ce qu’on appelle les thérapies brèves (thérapie limitée dans le temps et dont la durée est fixée dès le début), il faut quand même compter entre 10 et 20 séances pour un trouble anxieux.

Heureusement il existe des solutions, notamment via les formations ou programmes en ligne.

Alors oui bien sûr ce n’est pas exactement la même chose, mais le coût est aussi bien moins élevé.

L’autre avantage, c’est qu’un programme en ligne est souvent disponible avec un accès à vie. Donc si jamais on a besoin de revoir un outil ou une notion des années plus tard, on peut y revenir sans problème.

Alors qu’avec une thérapie, il n’y a pas d’enregistrement ou de trace de ce qui a été dit ou fait. J’ai d’ailleurs beaucoup de personnes qui me contactent en me disant avoir suivi avec succès une thérapie TCC il y a plusieurs années, mais étant incapables de se souvenir de ce qu’elles avaient vu ou fait, et donc incapables de réutiliser la TCC ensuite par leurs propres moyens.

Les limites de la TCC

La TCC comme toute thérapie a aussi ses limites. Même si elle a surtout beaucoup de qualités.

A mes yeux la principale limite est le fait qu’elle n’est pas du tout axée sur l’acceptation. Alors qu’à mon sens c’est une des principales clés pour guérir.

C’est surtout le cas pour les pensées, puisque selon l’approche cognitiviste, nos pensées créent nos émotions et donc il faut faire très attention à ce qu’on pense. On nous apprend ainsi à identifier et recadrer les pensées « dysfonctionnelles » du client.

Je n’aime pas penser en terme d’émotions ou de pensées « dysfonctionnelles » ou « négatives ». Je pense aussi que c’est extrêmement difficile, long et chronophage d’identifier et recadrer ses pensées. Et c’est décourageant car elles reviennent souvent quelques jours/semaines/mois plus tard.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Résumé : Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même

Pssst…si vous souffrez avec vos pensées et que vous avez déjà essayé de les modifier sans succès, ou si cette approche ne vous parle pas et que vous cherchez d’autres moyens, mon programme Se libérer de ses pensées négatives et ruminations pourrait être fait pour vous.

Je ne suis pas la seule à penser ainsi et c’est pour ça (entre autres) que sont nées les thérapies TCC de 3ème vague : pleine conscience (mindfulness) et thérapie d’Acceptation et d’Engagement (ACT). Ces thérapies sont plus axées sur l’acceptation (plutôt que la répression) de ses émotions et pensées.

D’ailleurs si le sujet de l’acceptation et du lâcher prise vous intéresse, j’ai écrit un livre à ce sujet.

livre guide ultime acceptation lacher prise guerir anxiete

Ce que je compte faire après cette formation de psycho-praticienne TCC

J’ai tellement d’idées et d’envies ! Et il y a également une tonne de possibilités. Mais je pense continuer avec une formation en thérapie ACT (Thérapie d’acceptation et d’engagement), ainsi qu’une formation de praticien en méditation de pleine conscience. Je vous tiendrais au courant et j’écrirai aussi des articles à ce sujet 🙂

Partager l'article
 
 
  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *