Comment le sport peut vous aider à soulager l’anxiété et notamment l’anxiété généralisée

Comment le sport et l’activité physique peuvent aider à soulager l’anxiété généralisée ? Nous allons voir ça ensemble dans cet article invité écrit par Lisel, une grande sportive.

sport et anxiété généralisée

L’histoire de Lisel, sportive souffrant d’anxiété généralisée

Afin que vous puissiez comprendre pourquoi j’écris ces mots, je vais me présenter brièvement. J’ai été sportive de haut niveau en course en montagne, alors la gestion du stress et des émotions lors de compétitions internationales, je pensais la maîtriser à fond.

Oui mais… j’ai eu un grave accident, on m’a harcelée au travail, j’ai vécu une suite de deuils et j’ai fini par faire un burn out doublé d’une dépression. Moi qui avais l’habitude de tutoyer les sommets, je me suis retrouvée au fond du trou.

J’ai développé un trouble anxieux généralisé durant des mois. Moi qui étais sportive, hyperactive, indépendante, voilà que j’avais soudain peur de tout, de conduire, de voir des gens, de faire mes courses… Bienvenue en Enfer, mais je pense que si vous lisez ces lignes, vous voyez très bien de quoi je veux parler !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  16 Anxiolytiques naturels et puissants pour diminuer l’anxiété

Les bienfaits du sport sur l’anxiété

Je voulais partager mon expérience en tant que sportive, car je n’ai que très peu arrêté ma pratique même dans la tourmente. J’ai besoin de faire du sport, c’est vital pour moi, et aujourd’hui, je réalise que cela m’a aidée à garder la tête hors de l’eau.

Comment ? Tout d’abord, c’est scientifiquement prouvé, l’activité physique fait produire au corps des endorphines autrement nommées hormones du bonheur. C’est donc un antidépresseur naturel auquel, pour ma part, j’ai ajouté une cure de Griffonia (cette plante permet la production de sérotonine, hormone soulageant le stress et l’anxiété).

Cela m’a aussi permis de garder un sommeil et une alimentation plus stables. Je ne dis pas que je n’ai pas passé des nuits blanches, mais la saine fatigue faisait que j’avais une meilleur qualité d’endormissement. Cela m’empêchait aussi de prendre du poids car j’avais tendance à priser les aliments plus sucrés pour compenser l’état de stress permanent.

Anxiété : Quels sports pratiquer ?

La marche rapide et la course, de bons sports contre l’anxiété

Dans les premiers temps, j’avoue que la terreur était telle que je pensais réellement avoir quelque chose de grave au niveau cardiaque. J’ai d’abord pratiqué la marche rapide avec quelqu’un de proche. Cela me permettait de me dépenser et de sortir en oubliant un peu mon anxiété tout en discutant. C’est une approche plutôt rassurante, je trouve.

Puis un jour, j’y suis allée seule, essayant de ressentir ce que je faisais en pleine conscience, dans une sorte de méditation active, focalisée sur mes sens. Enfin, j’ai repris la course.

Etant naturellement solitaire, j’ai continué à courir chaque matin si possible dans la nature. Oui, j’ai eu peur de sortir, mais je me suis forcée. J’ai aussi eu peur de mon essoufflement, de mes battements cardiaques intenses, des sensations de vertige durant l’effort, mais j’ai combattu ces angoisses et cette affreuse impression de mort imminente en me souvenant que tout cela, je le vivais déjà avant et que c’était parfaitement normal.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le yoga pour soulager l’anxiété

Je prenais une sacoche avec mon téléphone pour appeler en cas d’urgence, et des gels sucrés car l’angoisse me mettait souvent en hypoglycémie. J’ai beaucoup pratiqué tôt le matin pour ne croiser personne.

A présent, au bout de huit mois, j’arrive à partir seule une heure durant sans trop ressentir de troubles, et c’est une vraie délivrance. Ce qui est important, c’est d’y aller progressivement et de n’écouter que vous.

Le fitness et le yoga contre l’angoisse et l’anxiété

Je pratique beaucoup le fitness et le yoga chez moi, ou dans mon jardin. Il est très facile de dénicher des cours en ligne gratuits. C’est une excellente alternative si vraiment, vous n’envisagez pas de sortir.

Le fitness vous permettra de travailler vos muscles et le cardio, et le yoga vous apportera souplesse et calme. Votre corps crispé à l’extrême vous dira merci. L’avantage de le faire chez vous ? Vous vous sentirez davantage en confiance, vous pourrez arrêter si nécessaire et aller à votre rythme. Le mieux est d’être régulier et de s’entraîner même un peu quotidiennement. Cela vous fixera un objectif dans votre journée.

La natation et autres sports d’eau pour soulager l’anxiété

Enfin, les sports d’eau sont une véritable bénédiction pour les anxieux, à condition bien sûr de ne pas avoir développé une phobie. Pour ma part, je fuyais déjà les piscines bondées et leur odeur de chlore.

Si vous habitez au bord de la mer, sachez que l’eau salée permet à l’organisme un vrai nettoiement, comme un reset. J’ai pratiqué les bains de mer toute l’année avec une combinaison.

anonymous barefooted woman strolling on wet sandy seashore
Marcher dans l’eau est un moyen simple et gratuit de sentir mieux et moins anxieux

Le longe-côte, ou marche dans l’eau, tonifie, permet une bonne dépense calorique et surtout, apporte un sommeil de plomb. Vous sortez de là purifié, avec une vraie sensation de bien-être, vous avez faim et sommeil. Alors oui, j’ai aussi fait des crises dans l’eau : j’allais mourir de froid, mon cœur allait s’arrêter de battre… Mais je me suis obstinée. Rien que de marcher les jambes dans la mer, c’est déjà un bon début.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Crise de tachycardie récurrente, que se passe t'il ? [Réponse à vos questions]

Ou juste vous asseoir sur le sable et essayer de méditer. Le bruit des vagues, les embruns apaisent.

Si vous n’avez pas le privilège de vivre près des plages et si vous avez le courage de franchir votre porte, essayez les disciplines antistress : natation, aqua yoga, aquagym. Vous pouvez y aller accompagnés. Les cours sont souvent en petit comité. C’est anxiogène au début car cela demande des efforts de respiration et du lâcher prise. Mais les effets sont vraiment bénéfiques. Faire juste la planche dans l’eau, cela détend les muscles et l’esprit.

Le défi sportif de Lisel contre l’anxiété généralisée

Je suis sortie du pire grâce à une expérience singulière.

Avec mon mari, nous rêvions de parcourir le Sentier des Pêcheurs, au Portugal : 9 étapes de 20 km environ le long des côtes de l’Alentejo et de l’Algarve. A cause de mon TAG, j’ai dû reporter cette expérience, jusqu’à ce que j’accepte de sortir de ma zone de confort.

Il ne faut pas attendre le déclic : je suis partie malgré moi, en pensant à notre rêve commun, la boule au ventre, avec mes nausées, ma tachycardie, l’impression de mourir toutes les cinq minutes, le sac rempli d’homéopathie et de fleurs de Bach.

Mais au fur et à mesure, pas après pas, je me suis focalisée sur ces magnifiques paysages et c’était comme si j’avais réappris à marcher. Les crises d’angoisses se sont espacées, étaient moins puissantes. Elles n’ont pas stoppé d’un coup, il y a eu des rechutes, mais j’ai entrevu un peu de soleil dans les nuages. 

Cette aventure a été l’élément déclencheur de ma guérison. En effet, je suis fière de m’être dépassée et je sais maintenant de quoi je suis capable.

Le sport contre l’anxiété

Le sport apporte du bien être au quotidien, valorise, augmente la confiance en soi et aide réellement à lutter contre l’anxiété. Essayez sans pression, à votre rythme, car votre meilleur médecin, c’est aussi vous.

6 réflexions sur “Comment le sport peut vous aider à soulager l’anxiété et notamment l’anxiété généralisée”

  1. DEGROOTE

    Merci pour l’article. Cependant, je me questionne et me dit qu’elle souffre plus d’agoraphie que d’anxiété généralisée dans ses propos. Moi aussi j’ai repris le sport que je fais au minium 2 fois par semaine, c’est du biking. Je fais des exercices pour me sortir de mon agoraphobie et je suis suivie par une psy EMDR. Le sport fait du bien au mental

    1. Lisel

      Bonjour,
      Non, ce n’est pas de l’agoraphobie mais bien une anxiété généralisée. L’agoraphobie est la phobie de se retrouver dans la foule. L’anxiété généralisée touche différentes sphères. Les deux sont un vrai poison en tout cas…

  2. Brenet

    Merci pour ce beau témoignage, je me reconnais beaucoup dans les différentes étapes !
    Ce serait top de pouvoir entrer en contact avec Lisel pour échanger un petit peu. Belle journée !

    1. Delphine

      Lisel si tu passes par là n’hésites pas à contacter Fanny 🙂

    2. Lisel

      Hello
      Je suis dispo pour échanger ! Merci à Delphine d’avoir publié cet article 😉

  3. Ping : >> Les réflexologies combinées pour combattre l’anxiété

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *