Quels qualités développe t-on une fois guéri d’un trouble anxieux ? Comment se sent-on ?

Comment se sent-on une fois notre trouble anxieux guéri ? Une fois les symptômes permanents, les douleurs, les vertiges…disparus ? Une fois les attaques de panique terminées ? Une fois la peur de la peur éliminée ? Et une fois les pensées perturbantes et les ruminations disparues ?

On se sent très bien évidemment ! Mais pas que, il y a plein d’autres bénéfices pour vous, et votre vie en général, et c’est ce dont je voulais vous parler dans cet article.

Le but ce n’est pas de vous déprimer, si vous n’en êtes pas encore là, mais de vous motiver ou de vous remotiver pour continuer à espérer et à chercher des solutions pour en sortir 🙂

La fierté d’avoir réussi à s’en sortir

Après avoir réussi à guérir de quelque chose dont on nous dit (à tort) qu’il s’agit d’une maladie incurable, on se sent FIER. Et on a bien raison.

On ne se sent pas orgueilleux, on ne se sent pas meilleur que les autres, mais on est fier de soi et de ce qu’on a accompli.

On lit, ou on nous dit tellement souvent que c’est une maladie mentale, qu’il n’y a pas de remède, que l’on devra faire avec toute sa vie, ou prendre des médicaments toute sa vie…que l’on finit bien souvent par être désespéré.

Et l’on finit bien souvent par y croire et par se croire vraiment malades, à part, handicapés, amoindris, incomplets. C’est faux !!!

Nous dire tout ça ne nous aide pas du tout. Je pense qu’au contraire on a besoin d’entendre le contraire, on a besoin d’avoir de l’espoir, de savoir qu’il est possible et tout à fait réalisable et à la portée de tous d’aller mieux, de GUERIR.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment être zen et productif au quotidien quand on est anxieux

Alors quand on finit par y arriver…ce sentiment est incomparable. Un bonheur absolu. Ça y est, on a réussi ! Enfin !

On a souvent lutté, cherché des solutions, testé un peu de tout avec plus ou moins de succès, été obsédé par nos problèmes pendant des mois, des années ou des décennies. Et on a à nouveau lutté pour s’en sortir. On a osé, on a affronté ses peurs, on a regardé son anxiété bien en face et on s’en est sorti. Quel courage, quelle persévérance !

Alors oui vous avez le droit d’être fier, fier de vous et de ce que vous avez accompli.

Confiance en soi, liberté et autonomie

Un effet intéressant obtenu après avoir guéri de son trouble anxieux, surtout si on s’en est sorti seul : la confiance en soi, en plus d’une liberté et d’une autonomie retrouvées.

Guérir de son trouble anxieux, cela implique souvent de connaître ses peurs, puis de les affronter. Et ça c’est fort ! La plupart des gens évitent soigneusement ce qui les effraie, et restent bien au chaud dans leur zone de confort.

Mais quand on est anxieux, notre zone de confort peut très vite se réduire à peau de chagrin. Il suffit d’avoir eu une crise d’angoisse à tel ou tel endroit, puis d’associer le lieu à l’anxiété, et d’éviter ensuite soigneusement d’y retourner par la suite. Ainsi, insidieusement, on peut finir par plus ou moins tout éviter ainsi…et notre autonomie et notre liberté s’en trouvent amoindris.

Alors guérir c’est retrouver sa vie, c’est retrouver sa liberté, c’est retrouver son autonomie. Plus besoin de sortir avec quelqu’un, de tout prévoir à l’avance, de se limiter, de se poser 1000 questions, de s’interdire de faire telle ou telle chose…Vous êtes libres !

Et pour revenir au fait d’affronter ses peurs (j’ai légèrement dévié ahah), ça demande un courage dingue. Et oser le faire, et le faire avec succès, sur la durée en plus, ça vous donne une confiance en vous de dingue.

Vous savez au fond de vous que vous pouvez faire n’importe quoi. Vous avez envie de monter sur scène mais vous avez peur ? Tant pis vous le faites quand même car vous SAVEZ et vous avez intégré qu’il ne faut pas obéir à ses peurs.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les thérapies de groupe et groupes de parole pour combattre l’anxiété

Vous avez toujours eu envie de changer de travail et de monter votre propre affaire (ça c’est moi :D) mais vous avez peur ? Peu importe vous ne laisserez pas la peur vous arrêter.

Et ça fonctionne pour tout.

Revivre et profiter de la vie

Ça rejoint le paragraphe précédent, mais à partir du moment où on ne se limite plus, où on ne s’interdit plus rien, on où ose vivre et profiter de la vie…on revit.

Ça ne veut pas dire qu’on va forcément faire le tour du monde en trek bien sûr (sauf si c’est votre rêve 😉), mais on choisit de vivre la vie que l’on VEUT.

Commencer une toute nouvelle vie ? Cap !

– Changer de travail ? Cap !

– Divorcer, se marier, avoir des enfants ? Cap !

– Ne plus dépendre de personne ? Cap !

– Retravailler, gagner son propre argent et obtenir son indépendance financière ? Cap !

– Voyager, partir vivre à l’autre bout du monde ? Cap !

Confiance en l’avenir : savoir que l’on pourra tout affronter

En plus de nous donner ou redonner confiance en nous, guérir d’un trouble anxieux nous donne également espoir et confiance en l’avenir.

Car on sait intuitivement, une fois que l’on réussit à vaincre l’anxiété, que l’on pourra tout affronter et s’en sortir. On est déjà passé par l’enfer si je puis dire, et on en est ressorti. On sait que l’on a cette force en nous inébranlable, que rien ne pourra plus nous atteindre comme avant.

J’ai moi-même vécu cela. J’étais guérie de mes troubles anxieux depuis quelques années (trouble panique et TAG, avec tendance à l’agoraphobie, cliquez-ici si vous voulez en savoir plus sur mon histoire en détail). Et là BAM qu’est-ce qui me tombe dessus ? Des maux de ventre ignobles. Diagnostic ? Colopathie fonctionnelle ou syndrome du côlon irritable. Si vous vivez la même chose, vous savez que c’est absolument horrible. Et encore une fois on m’a dit « on ne sait pas quoi faire, il n’y a pas vraiment de solutions, va falloir faire avec pour le reste de votre vie ».

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  J'ai un TAG, je fais déjà TOUT pour guérir, que puis-je faire de plus ? [Réponse à vos questions]

Spoiler : Non, j’ai trouvé des solutions, et aujourd’hui ça va beaucoup mieux 😉

La morale c’est que j’aurais pu à nouveau me résigner, abandonner, cesser de vivre (car on ne sait jamais quand une crise de colopathie va arriver et c’est très handicapant), mais je ne l’ai pas fait. J’ai refusé de vivre ainsi. Alors je me suis documentée, j’ai cherché, j’ai testé, j’ai tiré des conclusions, j’ai gardé ce qui fonctionnait et éliminer le reste…un travail de fourmi mais un travail payant

Et pour l’anxiété c’était pareil. Et ça peut-être pareil pour vous.

Gratitude pour la vie et ses petits bonheurs

Quand on a vécu l’enfer on apprécie d’autant plus les petits bonheurs simples de la vie :

  • Le soleil sur la peau
  • Écouter les vagues
  • Quelqu’un qui vous sourit
  • Un bon repas…

Oui ça fait gnan-gnan mais c’est vrai.

On comprend véritablement le sens du mot gratitude. On est reconnaissant envers la vie et ce qu’elle peut nous apporter.

Et pn peut même se sentir reconnaissant vis à vis de son anxiété (si si je vous jure que c’est possible !) car elle nous aura permis notamment de nous éveiller à notre meilleure vie et à notre véritable personnalité

Quels qualités développe t-on une fois guéri ? Comment se sent-on ?

Comme nous l’avons vu dans cet article, guérir d’un trouble anxieux c’est dur, c’est difficile, ça peut être long mais ça en vaut tellement la peine.

Les capacités, les qualités développées dans ce combat ne vous quitteront jamais et vous permettront de vivre ensuite une bien meilleure vie que celle que vous aviez avant.

Votre capacité de résilience, d’optimisme, de gratitude, votre capacité à oser, à foncer malgré la peur seront enviés par vos proches.

Finalement, et si c’était ça le cadeau de l’anxiété ?

Et si vous pouviez accéder à ce cadeau dès maintenant ? Et si vous repreniez votre vie en main pour enfin guérir ?

Partager l'article
 
 
  

2 réflexions sur “Quels qualités développe t-on une fois guéri d’un trouble anxieux ? Comment se sent-on ?”

  1. Ping : Le yoga pour soulager l’anxiété - Guérir l'anxiété et les crises d'angoisse

  2. Ping : Comment satisfaire son besoin de reconnaissance : événement interblogueurs 2022 - Développer sa confiance en comprenant son cerveau 🧠

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.