Anxiété en entrepreneuriat : 5 conseils pratiques

Comment mieux gérer l’anxiété en entrepreneuriat ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

anxiété en entrepreneuriat

Nous avons tous l’image de l’entrepreneur à succès : volontaire, énergique, il réussit à développer son entreprise et à faire de sa vie un rêve. Loin des clichés du visionnaire génial, différentes études nous apprennent que les entrepreneurs sont majoritairement stressés. Ils seraient même 62 % à se sentir déprimés au moins une fois par semaine. C’est en effet ce qui ressort d’une étude canadienne réalisée par l’institut national de la santé mentale.

Un manque de préparation à la vie d’entrepreneur

L’école nous apprend un métier, rarement à entreprendre. Parce qu’entreprendre est une aventure. En effet, nous avons peut-être une vision quand nous lançons notre entreprise, mais pas toujours une idée précise des étapes à mettre en place. Rapidement, nous comprenons que créer une entreprise va nous obliger à sortir de notre zone de confort.

« Il est indispensable d’espérer pour entreprendre. »

Yvon Gattaz

Entreprendre, c’est aussi prendre des risques, faire des tests, réussir parfois, mais aussi très souvent échouer. Car se tromper et commettre des erreurs fait naturellement partie du processus de création. Cependant, se jeter dans l’inconnu et vivre un ou plusieurs échecs, provoquent naturellement des sentiments difficiles à gérer.

Une charge mentale particulièrement importante

En effet, avant de réussir à mettre en place la fameuse semaine de 4 heures de Timothy Ferris, le jeune entrepreneur, ou la jeune entrepreneure, va beaucoup s’investir dans son entreprise. Le multitasking sera d’ailleurs sa première compétence.

« Avec de l’audace, on peut tout entreprendre, on ne peut pas tout faire. »

Napoléon Bonaparte

Si l’absence de routine peut tout d’abord être enthousiasmante, porter seul le poids du développement de son activité et jongler quotidiennement entre plusieurs tâches peut finir par alourdir la charge mentale de l’entrepreneur.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  5 points à retenir du livre Panic Away (+ podcast)

Les entrepreneurs sont-ils anxieux ?

C’est en tout cas le résultat d’une étude réalisée par l’assemblé canadien pour la santé mentale : un entrepreneur sur deux serait victime d’humeur dépressive ou aurait des problèmes d’anxiété. L’anxiété provoque différents problèmes de santé tels que des troubles du sommeil. Ce qui a naturellement une incidence sur sa productivité.

« Le sommeil est pour l’ensemble de l’homme ce que le remontage est à la pendule. »

Arthur Schopenhauer

Effectivement, le stress est connu pour avoir une incidence sur notre humeur. Une forte pression liée à la réussite ou à l’échec de ce qui peut représenter le rêve d’une vie, fait que la moitié des entrepreneurs éprouveraient un sentiment d’insécurité.

L’anxiété dans l’entrepreneuriat, un sujet encore tabou

Vraisemblablement, les entrepreneurs n’aiment pas parler de leur vulnérabilité. Les éventuels problèmes de santé mentale sont donc tabous, malgré les progrès de la médecine. Beaucoup de chefs d’entreprises préfèrent ainsi donner une image faussement positive d’eux-mêmes sur les réseaux sociaux par exemple.

« C’est de la folie que d’entreprendre quelque chose au-dessus de ses forces. »

Démosthène

Refouler ses besoins liés à sa santé mentale, banaliser certains symptômes, peut être dangereux. C’est pourquoi je vous invite aujourd’hui à prendre ensemble un peu de recul par rapport à toute cette anxiété. De bonnes pratiques peuvent être mises en place pour gérer votre stress et gagner en sérénité.

5 conseils pour éviter de tomber dans l’anxiété en entrepreneuriat

Parce que le burn-out existe aussi chez les entrepreneurs, voici 5 conseils pour créer une entreprise sans tomber dans l’anxiété.

1.    Se dissocier de son entreprise

Vous n’êtes pas votre entreprise. Il est important de se dissocier de son entreprise. Car, même si vous avez choisi de faire d’une passion votre gagne-pain, il est essentiel d’avoir des centres d’intérêt, des activités extérieures qui vous nourrissent intellectuellement ou qui vous détendent tout simplement.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Guérir le stress, l'anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse [Résumé]

2.    Faire du sport et s’accorder des pauses

Les effets positifs d’une activité physique régulière sur le mental ne sont plus à prouver. Faire du sport aide à diminuer le stress et à doper votre moral. Choisissez la discipline qui vous convient le mieux et programmez ces séances de sport dans votre planning.

3.    Identifier la source de son stress

Diriger une entreprise est naturellement une source de stress. Cependant, comprendre ce qui vous stresse, les tâches qui vous demandent plus d’effort et avec lesquelles vous n’êtes finalement pas à l’aise, est naturellement incontournable pour lutter durablement contre l’anxiété.

4.    Se fixer des objectifs vraiment motivants

Si vous avez décidé de devenir votre propre patron, c’est aussi pour vous investir dans des projets qui ont du sens pour vous. Vous pouvez utiliser la méthode SMART pour vous fixer des objectifs professionnels alignés avec vos envies et vos valeurs.

5.    Demander de l’aide ou déléguer

Sans surprise, les entrepreneurs font partie des personnes qui s’investissent le plus dans leur travail et qui passent donc le moins de temps avec leur famille ou leurs amis. Cependant, votre entourage peut vous aider.

Effectivement, être entrepreneur ce n’est toujours vivre une aventure de tout repos. Pourtant, le sujet de l’anxiété en entrepreneuriat est rarement abordé. Afin d’éviter de tomber dans l’anxiété, je vous invite à être à l’écoute de vos envies et de votre intuition. Et si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas vous faire accompagner. Un bon accompagnement fait souvent gagner du temps à l’entrepreneur.

Article rédigé par Gladys Chanussot du blog https://www.active-ton-site.com/

Partager l'article
 
 
  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.