Comment savoir si je suis anxieux ?

Comment savoir si je suis anxieux ? Vous vous sentez parfois submergé par un sentiment d’inquiétude persistant ou des angoisses sans raison particulière ? Vous vous demandez souvent si ce que vous ressentez est simplement du stress passager ou quelque chose de plus profond comme un trouble anxieux ? Si tel est le cas, vous n’êtes pas seul. L’anxiété peut se manifester de nombreuses façons, mais une chose est sûre : elle peut avoir un impact significatif sur votre vie.

Dans cet article, nous allons explorer les subtilités de l’anxiété, en examinant de près les différences entre le stress, l’angoisse et les troubles anxieux. Mais avant de plonger dans les détails, laissez-moi vous poser une question : comment faire la distinction entre le simple stress, l’angoisse occasionnelle et une anxiété plus profonde ? Pas facile, n’est-ce pas ? Cet article va vous aider. C’est parti !

comment savoir si je suis anxieux

Comment savoir si je suis anxieux ? Quelques signes qui ne trompent pas

Pour déterminer si vous êtes anxieux, vous pouvez prêter attention à certains signes.

Tout d’abord, observez vos pensées et vos émotions : ressentez-vous souvent une inquiétude excessive ou une appréhension constante face à divers aspects de votre vie ? Ces pensées sont-elles envahissantes, persistent-elles même lorsque vous essayez de les ignorer ?

Ensuite, écoutez votre corps : remarquez-vous des symptômes physiques tels que des palpitations cardiaques, des sueurs froides, des tremblements ou des maux de tête fréquents (ou d’autres symptômes qui sont nouveaux et vous perturbent) ?

Votre sommeil est-il perturbé par des difficultés à vous endormir ou à rester endormi ?

De plus, évaluez comment votre anxiété affecte votre vie quotidienne : avez-vous du mal à vous concentrer au travail ? Votre comportement a-t-il changé ces derniers temps ? Evitez-vous maintenant certaines situations par peur d’angoisser ? Faites-vous des actions de manière compulsive pour essayer de vous calmer ?

Avez-vous l’impression d’être une personne différente d’avant ? Vous sentez-vous plus irritable, hypervigilant, tendu, sensible ?

Si vous répondez affirmativement à ces questions et si ces symptômes persistent depuis un certain temps, il est possible que vous souffriez d’anxiété. Dans ce cas, il est important de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis.

Comment savoir si je suis anxieux, stressé, ou si j’ai carrément un trouble anxieux ?

Différencier stress, angoisse et anxiété

Vous avez probablement entendu ces termes, mais savez-vous vraiment ce qui distingue le stress, l’angoisse et l’anxiété ? 

Voici un tableau qui récapitule les différences :

CaractéristiqueStressAnxiétéAngoisse
OriginePressions externes ou demandes spécifiques de la vie quotidienne. Il y a une cause identifiée, qui est réelle et bien présente. On stresse. par rapport à une situation actuellePréoccupations futures ou événements hypothétiques. On angoisse par rapport à une situation futureSensation de danger imminent ou d’insécurité. Sensations physiques intenses
Durée et intensitéSouvent de courte durée, lié à des situations temporairesDe courte durée, ou plus longue si un trouble anxieux s’installePeut être intense et survenir soudainement, mais généralement de courte durée
ImpactPeut interférer avec le fonctionnement quotidien, mais souvent résolu une fois la situation stressante passéePeut perturber le fonctionnement quotidien et persister sur de longues périodesPeut interrompre temporairement les activités quotidiennes, mais souvent résolu rapidement. Mais peut revenir.

Commençons par le stress : il s’agit d’une réaction normale de l’organisme face à une situation perçue comme menaçante ou difficile. C’est ce sentiment de pression que l’on ressent souvent avant un événement important, comme une présentation ou un entretien d’embauche. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Découvrez si vous souffrez d'anxiété ou de dépression grâce à ces tests

En revanche, l’angoisse est plus intense et peut survenir de façon soudaine, sans raison apparente. C’est cette appréhension diffuse qui vous envahit parfois, cette sensation de peur intense, accompagnée de sensations physiques telles que des palpitations ou des sueurs froides par exemple

Enfin, l’anxiété va au-delà du simple souci ou de l’angoisse occasionnelle. C’est une présence constante, pesante, qui entrave vos pensées et votre quotidien. Vous vous sentez constamment sur le qui-vive, anticipant le pire, même lorsque tout semble aller bien. Cela peut interférer avec vos relations, votre travail, et même votre santé physique.

Comment savoir si j’ai de l’anxiété normale ou un trouble anxieux ?

L’anxiété normale, c’est un peu comme un invité inattendu qui frappe à votre porte lors d’une situation stressante. Vous ressentez une poussée d’adrénaline, peut-être quelques papillons dans l’estomac, mais une fois que la source d’angoisse s’est évanouie, l’anxiété disparaît comme par magie, vous laissant en paix pour vaquer à vos occupations quotidiennes.

Maintenant, le trouble anxieux, c’est comme si cet invité indésirable décidait de s’installer confortablement chez vous, sans intention de partir. Il s’infiltre dans chaque aspect de votre vie, obscurcissant vos pensées, perturbant vos relations et vous empêchant de profiter pleinement de chaque instant. C’est un poids constant sur vos épaules, une ombre qui refuse de s’éloigner, une présence quotidienne qui devient chronique.

Plus sérieusement, voici quelques différences dans ce tableau : 

CaractéristiqueAnxiété normaleTrouble anxieux
DuréeTemporaire, liée à une situation spécifique ou à un événement ponctuelPersistante, même en l’absence de causes évidentes
Niveau d’angoisseAnxiété normale et gérableAnxiété intense, trop élevée
Impact quotidienPas d’impact significatifImpact significatif sur la vie quotidienne, les relations et le travail
Symptômes physiquesLégers et temporaires, tout à fait gérables et surmontablesSymptômes plus sévères et persistants, tels que palpitations cardiaques, sueurs abondantes, troubles gastro-intestinaux, troubles du sommeil
InterventionPart toute seule, sans avoir besoin d’intervenirNe s’en va pas, reste et perturbe le quotidien

L’anxiété normale est souvent liée à des situations spécifiques et temporaires. Elle peut survenir avant un événement stressant tel qu’un entretien d’embauche ou une présentation importante. Cette forme d’anxiété est généralement proportionnée et diminue une fois que la situation stressante est résolue. Les symptômes peuvent inclure des sensations de tension, une augmentation du rythme cardiaque et une agitation émotionnelle. Cependant, ils n’entravent pas significativement les activités quotidiennes.

En revanche, un trouble anxieux se caractérise par une anxiété persistante et excessive qui va au-delà des situations stressantes spécifiques. Les symptômes sont souvent disproportionnés par rapport à la situation déclenchante et peuvent interférer de manière significative avec la vie quotidienne, les relations et le travail. 

Le profil type des personnes anxieuses : est-ce que vous vous reconnaissez ?

Les troubles anxieux peuvent survenir à tout âge, mais ils sont souvent diagnostiqués à l’adolescence ou au début de l’âge adulte (c’était mon cas).

Les études montrent que les femmes sont plus susceptibles de souffrir de troubles anxieux que les hommes. Cependant, je pense que c’est aussi parce que les hommes osent moins en parler et consulter.

Certains traits de personnalité sont souvent associés à l’anxiété, tels que le perfectionnisme, la tendance à l’auto-critique et la sensibilité au stress. Les personnes anxieuses peuvent également être sensibles à la critique, avoir du mal à prendre des décisions et être préoccupées par l’avenir.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  5 points à retenir du livre Panic Away (+ podcast)

Tests gratuits pour savoir si vous êtes anxieux

​Il existe des tests à réaliser pour déterminer si vous êtes anxieux. Attention, ils ne remplacent pas un diagnostic effectué par un professionnel (je vous en reparle plus tard).

En voici un assez révélateur, qui s’appelle le GAD-7 :

Vous pouvez retrouver plus de tests sur l’anxiété et la dépression ici : Découvrez si vous souffrez d’anxiété ou de dépression grâce à ces tests

Quand l’anxiété devient problématique : Différents types de troubles anxieux

Trouble panique

Le trouble panique est défini par le DSM-5 comme la présence récurrente d’attaques de panique (ou crises d’angoisse) inattendues, suivies d’une préoccupation persistante à propos de futures attaques ou de changements de comportement significatifs en lien avec les attaques. 

Trouble anxieux généralisé

Le trouble anxieux généralisé (TAG), ou plus couramment anxiété généralisée, est caractérisé par une anxiété et une inquiétude excessives sur divers événements ou activités qui se produisent la plupart des jours depuis au moins six mois. 

Les personnes atteintes de TAG ont du mal à contrôler leurs inquiétudes, qui sont souvent associées à au moins trois symptômes supplémentaires tels que l’agitation, la fatigue, la difficulté à se concentrer, l’irritabilité, les tensions musculaires ou les perturbations du sommeil.

Bon dans les faits je trouve que cette description est assez erronée, et croyez-moi j’en souffrais aussi donc je peux en parler !

Si je devais décrire l’anxiété généralisée, je dirais qu’il s’agit plutôt d’une anxiété excessive, sans raison particulière, et qui est présente tout le temps, et surtout le matin dès le réveil (angoisse matinale). On ne fait pas forcément des attaques de panique, mais on est angoissé tout le temps, avec des pensées négatives et/ou des symptômes physiques présents quasi quotidiennement. L’anxiété devient notre nouvelle normalité et on y pense en permanence. 

personne anxieuse

TOC et phobies d’impulsion

Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC), tel que décrit dans le DSM-5, se caractérise par la présence d’obsessions et/ou de compulsions. Les obsessions sont des pensées, des impulsions ou des images récurrentes et intrusives qui causent une anxiété importante, tandis que les compulsions sont des comportements répétitifs que la personne se sent obligée d’accomplir en réponse à ces obsessions. 

Les phobies d’impulsion, quant à elles, sont des peurs intenses et irrationnelles de commettre un acte involontairement nuisible envers soi-même ou envers les autres. 

Trouble d’anxiété sociale

Le trouble d’anxiété sociale, tel que défini par le DSM-5, est caractérisé par une peur intense et persistante d’être jugé négativement par les autres ou de se comporter de manière humiliante ou embarrassante dans des situations sociales ou de performance.

Agoraphobie, claustrophobie & autres phobies spécifiques

Les phobies spécifiques se caractérisent par une peur intense et irrationnelle d’objets, de situations ou d’activités spécifiques, telles que la peur des animaux, des hauteurs, du sang…etc.

L’agoraphobie est une peur persistante des situations ou des endroits où il pourrait être difficile ou embarrassant de s’échapper ou d’obtenir de l’aide en cas de crise de panique ou d’autres symptômes anxieux. Les personnes atteintes d’agoraphobie peuvent éviter les endroits bondés, les transports en commun ou les espaces ouverts, ce qui peut limiter considérablement leurs activités quotidiennes.

La claustrophobie, quant à elle, se caractérise par une peur intense des espaces clos ou confinés, tels que les ascenseurs, les tunnels, les avions ou les foules. 

Hypocondrie

L’hypocondrie, également connue sous le nom de trouble anxieux de la santé, est un trouble caractérisé par une préoccupation excessive et persistante concernant la santé et la crainte de contracter une maladie grave, malgré l’absence de symptômes médicaux significatifs ou de preuves médicales soutenant cette crainte.

N’en faites pas non plus tout un foin ! La vérité sur les diagnostics et leurs limites 

Le DSM, ou Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, est souvent considéré comme la bible des professionnels de la santé mentale. Son histoire remonte aux années 1950, quand il a été créé pour apporter de la clarté dans la multitude de troubles mentaux. Depuis lors, il a été mis à jour à plusieurs reprises, avec le DSM-5 publié en 2013. Ce manuel fournit des critères spécifiques pour aider les professionnels à diagnostiquer les troubles mentaux.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment utiliser le CBD contre l’anxiété ?

Cependant il faut bien avoir conscience qu’un diagnostic n’est que cela : un diagnostic. Juste des mots. Et surtout cela n’est pas un diagnostic à vie, comme une étiquette qu’on vous aurait collé sur le front et qui vous définirait maintenant !

Non surtout pas ! C’est bien d’avoir un diagnostic, car ça permet de mettre des « mots sur les maux », mais ça s’arrête là. Cela ne vous définit pas.

Comment obtenir un diagnostic ?

Pour obtenir un diagnostic de trouble anxieux, il faut consulter un professionnel de la santé mentale, comme votre médecin, un psychiatre ou éventuellement un psychologue. Ils vous poseront des questions et pourront vous faire passer les mêmes tests que nous avons vu précédemment. 

comment savoir si je suis anxieux diagnostic médecin psychiatre

N’ayez pas peur, ils ont déjà tout entendu et tout lu, et c’est leur travail de vous aider.

Les symptômes de l’anxiété

Il existe tellement de symptômes qu’il est quasiment impossible de tout les lister, et puis j’ai déjà écrit d’autres articles détaillés à ce sujet que je vous invite à aller voir, mais en voici quelques-uns :

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à consulter cet article : Tous les symptômes des crises d’angoisse expliqués

Les causes de l’anxiété

Sans trop rentrer dans les détails, car j’ai déjà écrit beaucoup d’articles à ce sujet, voici quelques causes courantes de l’anxiété :

  • pression trop élevée au travail, voire même burn-out
  • évènements de vie bouleversant le quotidien
  • deuil, perte d’un proche
  • maladie
  • dérégulation du système nerveux
  • conflits personnels ou professionnels

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à consulter ces articles : Toutes les causes des crises d’angoisse et Je suis angoissé sans raison.

En conclusion : Comment savoir si je suis anxieux ?

En résumé, pour pouvoir répondre à la question « Comment savoir si je suis anxieux ? », cela nécessite une attention particulière aux signes physiques, émotionnels et comportementaux. Si vous remarquez une présence persistante de ces symptômes, il est conseillé de consulter un professionnel de la santé mentale pour une évaluation approfondie. Se connaître soi-même est crucial pour le bien-être mental, et reconnaître quand vous avez besoin d’aide est un signe de force.

Si vous vous trouvez confronté à l’anxiété, voici quelques étapes que vous pouvez suivre :

  • Auto-observation : Prenez le temps de noter vos symptômes et leurs fréquences. Cela peut vous aider à mieux comprendre la nature de votre anxiété et à communiquer efficacement avec un professionnel de la santé mentale.
  • Recherchez du soutien : N’hésitez pas à en parler à un ami ou à un membre de votre famille en qui vous avez confiance. Le simple fait de partager vos préoccupations peut être un premier pas vers la guérison.
  • Consultez un professionnel pour obtenir un diagnostic : Prenez rendez-vous avec un médecin ou un psychiatre. Ils peuvent vous fournir un diagnostic précis et vous guider vers les meilleures options de traitement.
  • Agir pour s’en sortir et aller mieux : je peux vous aider pour cela ! N’hésitez pas à consulter les ressources de ce site, la page présentant mes coachings anti anxiété, ou mes formations en ligne sur l’anxiété.
Comment on se sent quand on est anxieux ?

Lorsqu’on est anxieux, on peut ressentir toute une gamme d’émotions et de sensations physiques. Sur le plan émotionnel, cela peut se manifester par une inquiétude constante, un sentiment d’appréhension ou de nervosité, même lorsque rien de particulièrement stressant ne se passe. On peut également se sentir irritable, tendu ou impatient. Sur le plan physique, l’anxiété peut se traduire par des symptômes tels que des palpitations cardiaques, des sueurs, des tremblements, des tensions musculaires, des maux de tête, des nausées, des étourdissements, des difficultés respiratoires ou encore des troubles du sommeil. Ces symptômes peuvent varier en intensité d’une personne à l’autre et peuvent survenir de manière ponctuelle ou être présents de façon chronique.

Quels sont les signes de l’anxiété ?

Les signes de l’anxiété peuvent varier d’une personne à l’autre, mais certains symptômes courants peuvent indiquer la présence d’une anxiété excessive. Sur le plan émotionnel, vous pourriez ressentir une inquiétude persistante, une appréhension constante ou une sensation de danger imminent sans raison apparente. Vous pourriez également être préoccupé par des pensées négatives ou des scénarios catastrophiques, et avoir du mal à contrôler ces pensées. Sur le plan physique, l’anxiété peut se manifester par des symptômes tels que des palpitations cardiaques, des sueurs, des tremblements, des tensions musculaires, des maux de tête, des nausées, des étourdissements, des problèmes de sommeil et une sensation de souffle court. Ces symptômes peuvent être légers ou sévères, intermittents ou persistants, et peuvent avoir un impact sur votre capacité à mener une vie normale.

Comment savoir si on est angoissé ?

Savoir si l’on est angoissé peut être déterminé en prêtant attention à divers signes émotionnels, cognitifs et physiques. Sur le plan émotionnel, vous pourriez ressentir une appréhension diffuse, une inquiétude persistante ou un sentiment général de malaise sans qu’il y ait de cause évidente. Ces sentiments peuvent être accompagnés d’une crainte intense, d’une sensation de danger imminent ou d’une anticipation anxieuse. Au niveau cognitif, vous pourriez avoir du mal à contrôler vos pensées, être préoccupé par des idées négatives ou avoir du mal à vous concentrer sur les tâches quotidiennes en raison d’une distraction constante par des pensées anxiogènes. Sur le plan physique, l’angoisse peut se manifester par des symptômes tels que des palpitations cardiaques, des sueurs, des tremblements, des sensations d’étouffement, des douleurs thoraciques, des nausées, des vertiges ou des engourdissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *