Articles Défi

Résumé : Aimez-vous comme si votre vie en dépendait

Aimez-vous comme si votre vie en dépendait est un livre en anglais (Love yourself like your life depends on it) écrit par Kamal Ravikant en 2012. Il parle d’estime et d’amour de soi, et comment cela peut changer notre vie.

Résumé aimez-vous comme si votre vie en dépendait

Bonjour à toi,

Je suis ravie de te retrouver pour le septième résumé de mon défi fou : lire et résumer 52 contenus sur l’anxiété.

Je te propose un résumé du livre Love yourself like your life depends on it. Ce livre fait 68 pages, une version étendue de 224 pages est sortie en 2020.

L’histoire de Kamal Ravikant

Ce livre est un condensé des pensées et réflexions de l’auteur. Ce livre explique comment s’aimer. S’aimer vraiment et inconditionnellement. Car cela peut transformer notre vie.

Kamal Ravikant a plongé dans une grave dépression suite aux difficultés financières de son entreprise, à une séparation et au décès d’une amie chère. Il s’en est sorti seul et a décidé d’écrire ce livre pour expliquer au monde comment il a fait et ce qu’il a découvert.

Aimez-vous comme si votre vie en dépendait : comment tout a commencé

L’auteur était en pleine dépression, il n’arrivait plus à se lever et n’avait plus envie de rien. Dans cet état de désespoir intense, il s’est levé et a écrit dans un carnet :

“Aujourd’hui, je me promets de m’aimer, de me traiter comme quelqu’un que j’aime vraiment et profondément – dans mes pensées, mes actions, les choix que je fais, les expériences que j’ai, à chaque instant où je suis conscient, je prends la décision de m’aimer.”

Kamal Ravikant

Puis il a commencé à se répéter en pensées, en murmures ou même en criant “Je m’aime“. Il l’a fait pendant des heures, étendu sur son lit, puis quand il prenait sa douche ou quand il surfait sur internet,. Dès que son cerveau s’égarait, il se répétait à nouveau “Je m’aime“.

aimez vous comme si votre vie en dependait

Cette simple phrase, répétée encore et encore, est devenue son ancre et a changé sa vie : il s’est senti de mieux en mieux, et de nouvelles opportunités sont arrivées dans sa vie. En moins d’un mois, il était à nouveau heureux et en forme physiquement.

Pourquoi “je m’aime” ?

Il est important de dire “Je m’aime” et non “Je m’accepte” ou un autre terme moins fort. L’amour est un sentiment inné, primitif, qui est présent en nous dès la naissance. Kamal Ravikant pense qu’ainsi le mot “amour”, contrairement aux autres, a la capacité d’aller dans le subconscient pour agir.

Ce n’est pas grave si vous n’y croyez pas encore, l’important c’est de se le répéter, encore et encore et vous finirez par vous aimer et la magie opérera.

Vous devez vous engager à vous aimer et à pratiquer régulièrement les exercices (la phrase je m’aime ou les méditations ci-dessous).

Boucle mentale

Les pensées et émotions négatives sont comme l’obscurité. Ça ne sert à rien de les combattre, de les repousser ou de les noyer dans l’alcool, les réseaux sociaux, le shopping ou la télévision. Ça ne marche pas. Il faut juste ouvrir les volets, pour faire entrer la lumière. C’est cela que nous faisons en nous répétant que nous nous aimons.

Nous croyons que nous pensons en permanence mais c’est faux. Nous ne pensons pas, nous nous rappelons et revivons des souvenirs. Nos pensées tournent en boucle autour de nos peurs, rêves, espoirs et désirs et c’est cela qui déclenche des émotions, positives ou négatives. Une simple pensée n’a pas de pouvoir sur nous, mais plus on y pense et plus on se la répète, plus elle en acquiert car on y ajoute des émotions. C’est une boucle mentale.

ruminations pensées négatives

Se répéter constamment “Je m’aime” permet de créer une boucle mentale positive, surtout si on y ajoute consciemment des émotions positives. Avec le temps, cette boucle mentale positive va venir remplacer les anciennes boucles mentales négatives.

Quand un souvenir douloureux émerge, n’essayons pas de le repousser ou de le combattre car la lutte renforce la douleur. A la place, ressentons l’amour que nous nous portons et répétons-nous que nous nous aimons. Avec le temps et les répétitions, la douleur finira par disparaître.

Première méditation pour s’aimez comme si notre vie en dépendait

L’auteur nous explique que s’il ne fallait choisir qu’un exercice ça serait celui-ci.

Il s’agit d’une méditation en musique.

  1. Choisir une musique douce, relaxante, si possible instrumentale, qui nous apporte ou nous rappelle des émotions positives.
La musique qu’utilise Kamal Ravikant pour cette méditation
  1. S’asseoir le dos contre un mur, les jambes croisées ou étendues devant nous.
  2. Fermer les yeux, sourire et imaginer qu’une lumière descend dans notre tête puis dans notre corps
  3. Puis respirer naturellement, sans forcer. En inspirant, se dire “Je m’aime” et en expirant laisser partir les pensées et les émotions qui surviennent. Répéter jusqu’à la fin de la musique.
  4. Quand notre esprit s’égare, le remarquer sans jugement, sourire et revenir à la respiration.
  5. A la fin de la musique, ouvrir les yeux et sourire à nouveau. Ressentir la sérénité.

Une question

Quand on interagit avec d’autres personnes et qu’on se retrouve confrontés à leurs émotions négatives en réagissant aussi de manière négative, il peut être utilise de cette poser cette question :

“Si je m’aimais vraiment et profondément, est-ce je me laisserais ressentir cela ?”

Kamal Ravikant

Au lieu d’essayer de maîtriser ou supprimer l’émotion, répétons-nous “Je m’aime, je m’aime, je m’aime” pour revenir à notre boucle mentale positive.

L’amour

Nous n’avons pas besoin d’attendre d’être amoureux et aimé en retour pour resplendir et nous sentir pleinement libres et heureux.

La relation la plus importante dans notre vie est celle que nous entretenons avec nous-même.

Quand nous nous aimons, nous rayonnons et sommes naturellement beaux et attirants. Et le plus ironique, c’est que cela attire naturellement les autres et nous avons alors l’embarras du choix pour choisir qui aimer en retour.

Certaines personnes pensent qu’il faut d’abord aimer les autres avant de s’aimer soi-même. L’auteur n’est pas d’accord. C’est comme les masques à oxygène dans un avion, il faut d’abord attacher le sien avant celui de ses enfants car si on s’évanouit, on ne pourra pas les aider.

La méditation du miroir

L’auteur nous propose un autre exercice pour amplifier son amour de soi. Cet exercice est très puissant car on doit se regarder dans les yeux, et on ne peut pas tricher en faisant cela, nos paroles nous touchent alors droit au cœur.

  1. Lancer un minuteur de 5 minutes
  2. Se tenir en face d’un miroir, à quelques centimètres
  3. Se regarder dans les yeux (se concentrer sur l’œil gauche). Respirer lentement
  4. Se dire “Je m’aime” tout en continuant à se regarder dans les yeux
  5. Répéter jusqu’à la fin des 5 minutes
je m'aime miroir

Capitulation

Laissez tomber l’ego, vos attaches, laissez tomber ce que vous pensez devoir être et ce que les autres pensent que vous devriez être. En faisant cela, votre moi véritable prend vie.

Quand on ressent de la peur, au lieu de la repousser, on peut se dire”Tout va bien” et accepter pleinement l’instant présent.

Quand on rumine le passé et nos remords ou nos regrets, on peut se rappeler qu’on ne peut pas changer le passé, mais seulement en tirer des leçons.

Mon avis sur Aimez-vous comme si votre vie en dépendait

Aimez-vous comme si votre vie en dépendait est un livre court (dans sa première version) mais très inspirant et motivant. Les exercices proposés sont simples mais puissants selon l’auteur. J’ai moi-même testé les exercices pendant plusieurs semaines pendant ma guérison et c’est vrai que j’ai gagné en confiance en moi, confiance qui ne m’a plus jamais quittée (même si j’ai arrêté les exercices).

Cliquez-ici pour lire plus d’avis sur ce livre sur Amazon.

Acheter Aimez-vous comme si votre vie en dépendait (en anglais) :

Partager l'article
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    9
    Partages
  • 6
  • 3
  •  
  •  

Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. […] Love yourself like your life depends on it (Kamal Ravikant) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *