L’anxiété chez les centenaires : quels sont leurs secrets de longévité ?

L’anxiété est la résultante de plusieurs facteurs dont un stress prolongé. Les personnes vivant le plus longtemps en bonne santé, les centenaires des zones bleues, subissent les mêmes stress que les autres. Cependant, ils ont des rituels quotidiens qui inversent l’inflammation associée au stress.

Les rituels varient et comprennent des activités telles que la prière, la vénération des ancêtres, la sieste, une alimentation anti-inflammatoire à 80% d’origine végétale, des relations sociales et familiales saines, etc. Découvrons ensemble ces rituels plus en détail.

Anxiété centenaires inflammation chronique stress

Cet article invité a été rédigé par Charlotte, freelance en longévité et autrice du blog objectif100.fr, 100 comme 100 ans, c’est l’objectif de vie de Charlotte, devenir une centenaire en pleine forme.

Anxiété et inflammation chronique

On avait l’habitude de penser et de dire que l’anxiété était due à un déficit de sérotonine dans le cerveau. Mais bien que la sérotonine soit un neurotransmetteur du cerveau, la science montre désormais que 80 à 90 % de la sérotonine présente dans notre organisme est fabriquée dans notre tube digestif. L’anxiété peut donc s’expliquer au niveau biochimique par la santé de notre intestin. L’inflammation chronique, qui est liée à presque toutes les maladies chroniques, est également liée à l’anxiété et à d’autres troubles de l’humeur.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Guérir le stress, l'anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse [Résumé]

Chaque fois que nous nous sentons anxieux, pressés ou stressés, cela déclenche la réponse inflammatoire. Cette inflammation s’accumule avec le temps, créant les conditions qui invitent les maladies cardiaques, plusieurs cancers, la maladie d’Alzheimer et encore plus de rides. C’est pourquoi un régime anti-inflammatoire améliore en grande partie l’humeur et la santé mentale en général, mais pas que.

Dans les régions des zones bleues, la vie se déroule plus lentement, plus tranquillement et avec moins d’urgence. La vie des gens n’est pas marquée par l’inquiétude, la hâte et le besoin constant d’être ailleurs. Ce n’est peut-être pas un hasard si ces personnes vivent plus longtemps.

Quels sont les secrets de longévité des centenaires des zones bleues ?

Il existe 9 facteurs de vie communs aux centenaires en bonne santé du monde pour ralentir et vivre mieux.

1ère facteur : l’alimentation anti inflammatoire

Une alimentation anti-inflammatoire qui se compose principalement à 80% d’aliments végétaux entiers comme les légumes, les noix, les légumineuses et les céréales complètes. De nombreux médecins recommandent désormais ce mode alimentaire pour une meilleure santé intestinale, donc une meilleure production de sérotonine.

2ème facteur : la satiété

C’est à dire se nourrir et non pas se goinfrer. Les habitants d’Okinawa, ont tendance à suivre la règle des 80 % (qu’ils appellent « hara hachi bu »), qui consiste à manger jusqu’à ce que l’on se sente rassasié à 80 % et non à 100 %. Le jeûne périodique est un autre facteur commun. Les centenaires prennent leur dernier repas en début de soirée. La combinaison de la pratique consistant à manger jusqu’à 80 % de satiété et à ne pas manger avant de se coucher contribue à prévenir l’obésité, qui peut également entraîner d’autres maladies.

3ème facteur de longévité : la consommation d’alcool

En fait il s’agit d’une consommation d’alcool modérée, principalement du vin. Les résidents boivent généralement 1 à 2 verres par jour, généralement avec de la nourriture et souvent avec des amis.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Minimalisme et anxiété : 6 façons de réduire votre stress en devenant minimaliste

4ème facteur : l’activité physique

L’exercice physique modéré fait partie de la vie quotidienne de ces résidents. Le mouvement est intégré dans leur vie quotidienne. Les résidents marchent plus et conduisent moins. (Par conséquent, ils ne font pas d’exercices de cardio ou ne soulèvent pas de poids).

Centenaire zone bleue secrets longévité

5ème facteur de longévité des centenaires des zones bleues : l’ikigai

Ces centenaires ont un but dans la vie, ce qui leur donne une raison de se lever le matin et de continuer à bouger. Avoir un but dans la vie peut ajouter jusqu’à 7 ans à l’espérance de vie d’une personne.

6ème facteur : la réduction du stress

Les résidents des zones bleues ont des habitudes quotidiennes pour réduire le stress. Ces routines varient selon la culture et le climat.

7ème facteur : la religion

Les résidents de ces zones sont également spirituels ou religieux. La fréquentation moyenne d’un lieu de culte est de quatre fois par mois, ce qui peut ajouter 4 à 14 ans à l’espérance de vie.

8ème facteur de longévité : l’importance de la famille

La famille d’abord. Les résidents plus âgés et plus jeunes vivent ensemble. Les grands-parents s’occupent souvent de leurs petits-enfants. Des études montrent que les personnes âgées vivant dans un environnement diversifié agissent de manière plus jeune et sont en meilleure santé. Les enfants et les petits-enfants en bénéficient également.

9ème facteur : un réseau social solide

Il est utile de s’associer à des personnes qui partagent les mêmes idées. Les comportements sains de ses amis influencent les personnes de son entourage à être en meilleure santé.

Un facteur supplémentaire à ne surtout pas négliger : il faut dormir suffisamment. La plupart des gens ont besoin de 6 à 8 heures de sommeil par nuit. Le corps et le cerveau en bénéficieront. Vous aurez plus d’énergie. C’est pendant le sommeil que le cerveau élimine les toxines nocives, ce qui peut réduire le risque de développer la maladie d’Alzheimer plus tard dans la vie.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L’ancrage, une technique simple pour s'apaiser [+podcast]

Que retenir des secrets de longévité des centenaires ?

L’adoption de ces 9 facteurs de vie des centenaires peut vous aider à diminuer et guérir votre anxiété, prévenir les maladies cardiaques et le diabète, et préserver la santé de vos os.

La prochaine fois que vous vous attablez à un repas, mangez plus lentement. Essayez de manger la moitié de ce que vous mangez habituellement, puis faites une pause pour déterminer si vous devez manger davantage. Mangez votre dernier repas de la journée plus tôt – avant 20 heures, c’est le mieux pour le corps, en jeûnant jusqu’au petit-déjeuner.

Ajoutez plus de fruits et de légumes à votre alimentation. Variez vos repas en ajoutant un repas végétalien quelques fois par semaine.

Trouvez des moyens de réduire votre stress au quotidien. La prière est une forme de méditation et peut réduire l’anxiété chez certaines personnes. La méditation ou l’appréciation de la nature est une technique alternative.

Associez-vous à des personnes qui partagent les mêmes objectifs que vous. Avoir des objectifs communs permet d’être plus motivé pour faire de

Dans l’ensemble, trouvez des moyens d’ajouter plus de mouvement à votre vie.

Conclusion Anxiété chez les centenaires

Proverbe centenaires longévité zones bleues okinawa

Merci à Delphine de me laisser une place sur son blog pour vous faire découvrir les secrets de longévité en bonne santé des centenaires. Il s’agit de belles leçons applicables à tous pour une longue vie en pleine forme.

En savoir plus pour adapter son mode de vie et passer à l’action, rejoins Charlotte sur son blog Objectif100.

Sources de l’article L’anxiété chez les centenaires

www.bluezones.com

www.objectif100.fr

Partager l'article
 
 
  

1 réflexion sur “L’anxiété chez les centenaires : quels sont leurs secrets de longévité ?”

  1. Merci Delphine de me laisser cette place sur ton blog et de permettre de diffuser les secrets de longévité des centenaires pour chevaucher au mieux son anxiété et son stress 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *