La sophrologie pour renforcer l’estime de soi

Comment utiliser la sophrologie pour renforcer l’estime de soi ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble dans cet article.

sophrologie estime de soi

L’estime de soi est un vaste sujet, tellement délicat et crucial à la fois. Quand la vie nous met dans l’inconfort, dans la difficulté, dans l’insécurité, dans le doute, à qui, à quoi peut-on se raccrocher ?

 Cet article a été rédigé par Philippe de Philosophro, qui a à cœur d’éclairer de son regard de sophrologue différents thèmes et phénomènes sociaux ou personnels. Et de voir comment chacune, chacun pourra y trouver les ressources pour aller vers son plein déploiement.

Qu’entend-on par « estime de soi » ?

Étymologiquement, c’est la valeur et la crédibilité que l’on s’accorde.

En sophrologie, elle fait partie du facteur « confiance en soi ». Donc c’est un sujet central dans le domaine du développement personnel.

Différencier l’estime de soi et la confiance en soi

L’estime de soi, généralement, est classée comme une sous-division de la confiance en soi.

Mais c’est une conception qui pour moi amène beaucoup de confusion.

Donc j’aime bien définir ainsi :

  • La confiance en soi, concerne tout ce qui touche à l’auto-évaluation de nos compétences dans le « Faire ».
  • Et l’estime de soi est donc notre rapport à tout ce qui concerne nos qualités d’«Être »

En théorie, tout jugement ou critique lié à mes actions ou à mes compétences à agir va impacter la confiance en moi.

Et tout jugement ou critique visant ma personne va impacter l’estime que j’ai de moi-même.

Mais en pratique, ces deux notions sont intimement liées dans notre inconscient. L’échec ou la remise en cause de mes compétences va souvent indirectement mettre en questionnement ma valeur intrinsèque.

À quoi sert l’estime de soi ?

Se pencher sur leur domaine d’utilité respectif, c’est aussi une manière de mieux différencier l’estime de soi de la confiance en soi.

  • La confiance en soi, nous permet de passer plus facilement de l’idée et de la conception à l’action.
  • Le manque de confiance en soi passe souvent par de la procrastination, un retard dans le passage à l’action, un excès de mentalisation de questionnement avant d’agir.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Podcast L'inquiétude Change ma vie [Résumé]

    À l’inverse, un excès de confiance en soi, pousse à agir avec un déficit de réflexion.

    L’estime de soi nous permet de prendre beaucoup plus en compte « qui l’on est » «quels sont nos besoins » dans une prise de décision.

    La personne avec une faible estime de soi va, elle, plus chercher à s’adapter à une situation, plutôt que de chercher à adapter la situation à elle.

Comment se construit l’estime de soi ?

S’interroger sur les fondements de l’estime de soi et de la confiance en soi, est encore une manière de mieux les cerner.

    La confiance en soi étant reliée à nos compétences à agir, on voit que ce sont toutes nos expériences, la variété de celles-ci, et la qualité de nos résultats qui vont construire la confiance en soi.

    Donc on peut assez facilement augmenter la confiance que l’on a en nos capacités en travaillant justement sur ces capacités, en les mettant en pratique, en les diversifiant, en s’exerçant quotidiennement.

    C’est la partie entraînement physique du sportif. C’est la pratique sur le terrain en entraînement ou en compétition ou en situation réelle.

    Pour l’estime de soi, c’est un peu plus compliqué, car celle-ci résulte d’une construction (par l’éducation familiale et culturelle), d’une histoire (l’histoire de notre parcours sur terre depuis notre naissance, voire au-delà) et de la manière dont on a vécu toutes ces expériences.

    Tout notre parcours, toutes les expériences vécues et les enseignements (conscients ou inconscients) que l’on en a tiré ont ancré en nous des croyances plus ou moins fonctionnelles et plus ou moins profondes sur notre valeur.

    Chez le sportif, cela correspondra plus au côté préparation mentale. Quelles sont les voix intérieures qui s’expriment durant la pratique sportive, et comment les gérer, les faire évoluer.

Petit test de l’estime de soi

test estime de soi sophrologie
  •     Je pense que je suis moins intéressant(e) que la moyenne des gens. OUI/NON
  • Je suis chagriné par tous mes défauts. OUI/NON
  •     Je pense que je suis un(e) raté(e). OUI/NON
  •     Je me sens peu fier(e) de moi. OUI/NON
  •     Je me sens incapable de faire les choses aussi bien que les autres. OUI/NON
  •     J’ai un regard plutôt négatif sur ma personne. OUI/NON
  •     Je suis rarement satisfait(e) de moi. OUI/NON
  •     J’ai plus de respect pour les autres que pour moi. OUI/NON
  •     J’ai tendance à me sentir inutile. OUI/NON
  •     Je me trouve souvent nul(le). OUI/NON

 => Si vous avez répondu OUI à au moins une de ces 10 questions, vous trouverez sûrement un bénéfice à renforcer l’estime que vous avez de vous-même.

Comment la sophrologie peut aider à augmenter l’estime de soi ?

Le manque d’estime de soi peut être assez pénalisant dans la société actuelle, et même plutôt limitant dans la vie en général. Et la double peine, c’est que souvent le manque d’estime de soi nous empêche d’envisager les démarches pour aller vers la pleine confiance en soi. « ce n’est pas pour moi » « ce n’est pas ma personnalité » « je n’y arriverai pas » …

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Quels qualités développe t-on une fois guéri d’un trouble anxieux ? Comment se sent-on ?

La démarche sophrologique pour l’estime de soi

C’est pourquoi, en sophrologie, la démarche commence toujours par accueillir sa situation et son état. En toute objectivité, avec bienveillance, sans analyse, sans jugement, sans attente.

Ceci fait partie de l’approche sophrologique centrée sur la personne. Chacun(e) à un niveau et une qualité d’estime de soi qui est très personnelle. Et c’est à partir de là, de nos prises de conscience que le sophrologue va pouvoir nous proposer des capacités à développer pour aller vers une meilleure estime de soi.

Booster notre vitalité avec la sophrologie pour augmenter son estime de soi

Souvent, la première capacité à travailler, et c’est assez contre intuitif, c’est la vitalité.

En effet comment renforcer l’estime de soi, si l’on a peu d’énergie ? Si l’on est souvent malade ou fatigué(e) et qu’il nous est difficile de relever les défis du quotidien ?

Remonter son niveau d’énergie, c’est vraiment essentiel pour commencer le chemin.

Cela nous permet en premier lieu d’avoir plus de positivité dans la vie. Ensuite de pouvoir envisager l’avenir avec plus de confiance et d’ambition. Ce qui augmente notablement la confiance et l’estime de soi.

En fait, avoir une meilleure vitalité est un atout pour commencer à passer à l’action et à relever avec succès les premiers défis, pour voir l’estime nous-même sous un angle nouveau.

Tourner notre regard vers l’intérieur, un exercice pour augmenter son estime de soi avec la sophrologie

Pour moi, c’est une capacité essentielle que nous permet de développer la sophrologie.

Avec la capacité à se recentrer, à ramener son attention sur son corps et sur le moment présent.

Pour cultiver l’estime de soi, ramener régulièrement l’attention sur et à l’intérieur de soi est une discipline centrale. C’est une discipline qui s’acquière par la répétition régulière de pratiques d’écoute de soi, de présence et de recentrage.

Et très logiquement, toute cette attention et cette bienveillance apportées, à notre corps, mais aussi à tout notre être, vont nourrir la relation à nous-même.

Tourner notre regard à l’intérieur nous conduit à être au contact de tout ce qui se vit en nous, nos besoins, nos envies, nos émotions, nos sensations …

Ramener régulièrement son attention au corps, c’est aussi revenir à la matière et au moment présent. Et nous savons que les peurs et les angoisses viennent souvent d’un excès de mentalisation. En tous cas, elles sont alimentées et amplifiées par nos projections mentales sur notre futur ou notre passé.

Ainsi, les pratiques corporelles régulières sont un excellent moyen de cultiver une bonne estime de soi.

Gérer notre stress et nos émotions

Ce sont deux leviers puissants que la sophrologie nous propose d’activer pour :

  • Dans un premier temps : gérer les manifestations désagréables que nous provoquent les montées de stress et d’émotions débordantes. Car avoir des outils et un entraînement pour maîtriser les réactions physiques et physiologiques que ces « programmes » instinctifs et inconscients génèrent en nous, peut-être précieux.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  DARE : la nouvelle méthode pour stopper l'anxiété et les crises d'angoisse [Résumé]

    Des techniques simples pour revenir rapidement à un état apaisé, ou tout du moins avec une capacité à prendre du recul et à mettre du rationnel et de la conscience sur la situation. Gérer ses réactions, c’est préserver voire, faire grandir l’estime de soi.

    Inversement, se constater rouge, essouflé(e), bredouillant des paroles incompréhensibles, peut-être délétère pour l’estime que l’on a de soi.

  • Dans un deuxième temps : reprendre le contrôle de notre vie.

    Nous avons tou(te)s fait l’expérience de paroles ou gestes regrettables en étant débordé(e) par le stress ou l’émotion.

    La gestion de notre stress et de nos émotions va nous donner l’opportunité de remettre de la capacité de choix dans ces moments délicats. Et le fait de reprendre le pouvoir dans ces moments chaotiques, est un formidable moyen de reprendre confiance en soi et de nourrir l’estime de soi.

L’image que nous avons de nous-même

La sophrologie, propose également des pratiques qui nous invitent à aller à la rencontre de l’image que nous nous faisons de nous.

Ce peut être une exploration intéressante, pour découvrir les nombreuses projections mentales que nous faisons sur notre représentation « imaginaire ».

renforcer estime de soi avec sophrologie

C’est également l’occasion de mettre de la conscience sur l’origine et l’intérêt de ces projections.

Le chemin est parfois long et fastidieux, mais c’est souvent l’occasion de mettre en lumière les conditionnements et les formatages qui ont jalonné notre éducation. Et qui ont nourri les croyances que nous avons sur nous-même.

Donc comme vous pouvez le pressentir, ce travail sur l’mage de soi peut être la pierre angulaire d’une estime de soi plus juste et plus équilibrée.

Pour aller plus loin dans l’estime de soi avec la sophrologie

Je veux évoquer maintenant, deux autres pratiques de sophrologie, qui peuvent contribuer à renforcer l’estime de soi.

La visualisation

La visualisation est beaucoup utilisée en sophrologie.

Dans le cadre de la recherche d’une bonne estime de soi, le sophrologue pourra nous proposer de nous accompagner pour nous aider à nous défaire de certaines peurs. Il s’agit de la répétition de visualisations accompagnées et évolutives.

Cela peut servir l’estime de soi, si nous nous sentons souvent bloqué(e)s par une peur irraisonnée et invalidante.

Le développement de notre qualité de conscience, un outil important en sophrologie pour augmenter l’estime de soi

Il s’agit d’une pratique de sophrologie, qui s’inspire de la méditation.

C’est un entraînement qui se fait assis sur une chaise, le dos bien vertical. Mais le dos n’est pas appuyé sur le dossier de la chaise. Le bassin est même en avant de la chaise, jusqu’à ressentir cette notion d’équilibre et de verticalité.

Puis les yeux fermés, nous pouvons nous concentrer sur notre respiration.

Ensuite, l’expérience consiste à ouvrir ou à entrouvrir les yeux pour accueillir le monde et l’image du monde tel qu’il est. Sans analyse, sans jugement, sans attente.

C’est dans l’immobilité, ouvrir les yeux et redécouvrir le monde comme si c’était la première fois. Avec la fraîcheur et la naïveté de l’enfant qui verrait le monde pour la première fois.

C’est trouver en soi un espace de paix, de sécurité et de sérénité. Car l’estime de soi, c’est aussi ça, être serein et en paix avec ce qui « est », avec le monde tel qu’il « est ». C’est un entraînement, c’est un chemin.

Pour moi la quête d’une bonne estime de soi, solide, équilibrée et inconditionnelle, qui sait s’adapter aux diverses situations que nous rencontrons. C’est un véritable chemin de développement personnel.

En espérant donc, que vous ayez pu trouver dans cet article, un éclairage ou des ressources pour avancer sur le chemin de votre plein déploiement.

1 réflexion sur “La sophrologie pour renforcer l’estime de soi”

  1. Ping : La confiance en soi, c'est quoi ? - La sophrologie un pied après l'autre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *