OUI on peut guérir d’un trouble anxieux !

Bonjour cher lecteur,

OUI on peut guérir de l’anxiété ! 💪

NON on n’aura pas besoin de « faire avec » toute sa vie.

NON on n’a pas de problème au cerveau à « corriger » avec des médicaments à vie.

Et NON on n’est pas malades ou déficients.

OUI on est courageux et téméraires car on continue à se lever tous les matins malgré les difficultés.

Je sais ce que vous vivez car je l’ai vécu aussi il y a 5 ans.

Mon histoire avec l’anxiété

Pendant 8 ans (de 15 ans à 23 ans environ) j’ai eu la « chance » de faire régulièrement des attaques de panique. Le genre qui vous laisse cloîtré de peur dans votre chambre, persuadé que vous allez mourir.

Je n’en ai pas parlé. J’avais honte. Je pensais que l’on m’enfermerait à l’asile.

Mais avec les années, les sorties, les vacances, aller au restaurant (oh ! le restaurant !) sont devenus compliqués.

Malgré cela, je continuais ma petite vie, du mieux que je le pouvais, gérant au mieux les crises quand elles arrivaient et essayant surtout d’oublier le traumatisme qui s’en suivait ensuite

Tout a basculé en septembre 2014. Je venais de déménager seule pour mes études à 250km de mes proches.

Mes parents étaient à peine partis depuis 10 minutes que j’ai été terrassée par la plus grande terreur et panique de ma vie. Je les ais rappelés et ma mère est restée avec moi…Nous avons vécu à 2 dans 15m² pendant plus d’un mois…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L'Art subtil de s'en foutre [Résumé]

Le problème c’est que ça ne s’est pas arrêté là, comme mes anciennes crises. J’étais devenue une boule de stress ambulante. J’ai soigneusement évité la journée d’intégration de ma toute nouvelle école et 5 jours après ma décision était prise : il était impossible pour moi de rester. J’avais travaillé très dur pendant 1 an pour intégrer cet école sur concours et j’étais prête à tout abandonner ! A vrai dire je me sentais tellement vide…

J’étais terrifiée, tellement stressée et angoissée que rester allongée sans bouger était quasi mission impossible. Je ne savais pas quoi faire, comment me débarrasser de cette sensation horrible.

Je ne me reconnaissais plus, je ne reconnaissais plus mon cerveau ni mon corps. J’avais l’impression d’être à la merci d’un être étranger qui se serait emparé soudainement de moi.

Mes proches ne me reconnaissaient plus. Moi qui avais travaillé si dur pendant 1 an pour réussir le difficile concours d’entrée de mon master, je ne savais même plus pourquoi j’avais envie de faire ces études…à quoi bon de toute façon ? Selon mon médecin j’allais devoir me battre dur chaque jour et avaler toujours plus de pilules pour espérer « faire avec » pour le reste de mes jours et lutter pour ne pas finir agoraphobe, cloîtrée chez moi.

J’avais l’impression d’avoir été condamnée à mort alors que je n’avais que 21 ans.

Cette période a été la plus difficile de toute ma vie. Je suis émue au moment où j’écris ces lignes car je m’en souviens, avec détachement certes mais je me souviens.

Tous mes proches m’encourageaient à abandonner mes études si durement acquises, à me reposer, à prendre une année sabbatique pour me remettre sur pied. Je ne l’ai pas fait. Je savais que si j’abandonnais, ma vie ne serait plus jamais la même.

Alors j’ai continué, pas après pas, jour après jour, la lutte.

Les fausses solutions

J’ai vu une psychologue 3 ou 4 fois, mais cela ne m’a rien apporté. Nous ne faisions que discuter de mon passé et du moment où ces crises d’angoisse étaient apparus, et de la réaction de mes parents.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Anxiété et douleurs musculaires : comment les soulager rapidement ?

A quoi cela pouvait bien m’aider à gérer une crise en plein examen dans un amphi bondé ?! Ou une montée d’angoisse dans le métro ?

J’avais besoin de solutions concrètes pour aller mieux rapidement.

Alors j’ai fait comme tout le monde, j’ai cherché sur Google. Isolez vous, respirez calmement dans un sac, prenez des anxiolytiques et faites avec pour le reste de votre vie…

Ça a sérieusement déjà marché sur quelqu’un de respirer calmement en pleine panique ?

Je n’ai pas abandonné et j’ai eu la très bonne idée de chercher sur internet mais cette fois en anglais.

La solution qui a tout changé

Bingo ! Après plusieurs recherches et hésitations (peur de tomber sur une arnaque), j’ai fait le saut de la foi et acheté un programme qui s’appelait Panic Away en avril 2015.

On va faire simple : cet achat a changé ma vie. Enfin quelqu’un m’expliquait qu’il existait une solution et que des centaines de milliers de personnes avaient réussir à guérir complètement.

Cette solution m’a rapidement permis de mettre fin aux crises d’angoisse et à la peur de refaire une crise d’angoisse, m’a ouvert les yeux sur l’anxiété et son mécanisme et m’a redonné le pouvoir et le contrôle sur moi même.

A la fin de mes études, soit 1 an et demi plus tard, je m’estimais GUÉRIE. Oui guérie alors que je n’aurais jamais cru cela possible, alors qu’on m’avait dit que ce n’était pas possible.

Plus que guérie, j’étais devenue une autre personne, une Delphine mais en mieux : plus confiante, plus sûre d’elle, plus résiliente, plus optimiste.

J’aimerais préciser quelque chose : je n’ai rien d’exceptionnel. Je suis une personne tout à fait lambda. Je n’ai pas plus de courage que le commun des mortels. En fait je suis même une vraie trouillarde.

Je crois fermement que si j’y suis arrivée, vous pouvez y arriver.

Et à quoi ressemble la vie une fois guéri, vous vous demandez peut-être ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Anxiété : Comment dépasser les freins à l'Accomplissement de soi ?

Ma vie aujourd’hui

Aujourd’hui je suis guérie depuis 5 ans. En 5 ans j’ai obtenu mon master, passé des oraux, déménagé 4 fois, perdu des êtres chers, j’ai travaillé dans 4 entreprises, malheureusement vécu du harcèlement au travail, ait développe une maladie, la colopathie fonctionnelle, mais ait réussi à m’en sortir, encore une fois par moi même. J’ai passé une dizaine d’entretiens d’embauche, tous positifs (quand on apprend à canaliser le stress à son avantage, cela change tout), voyagé en France et en Europe, et je me suis même mariée. En plein Covid de surcroît et par 36°C les amis 😓. Et j’ai même un secret à vous dire : je suis enceinte ! Et croyez moi le premier trimestre n’a pas été de tout repos, surtout pour une ancienne émetophobe, avec des nausées H24.

C’est l’ouverture des Fêtes de Bayonne en bas à gauche 🙂

Ah et j’oubliais bien sur : j’ai aussi lancé le site Guérir l’anxiété en mai 2020. Lancer ce site a été une sacrée aventure : oser partager mon témoignage, ajouter ma photo et mon prénom, enregistrer ma voix que je déteste, coacher des personnes…Cette aventure m’a permis d’encore plus me dépasser chaque jour.

Tout cela vous pouvez le faire aussi et je vais vous expliquer comment.

Pendant 2 semaines, je vais publier régulièrement des articles pour parler de ce sujet.

Restez à l’affût pour le prochain article : les 5 secrets pour guérir d’un trouble anxieux !

P.S. : si vous voulez en savoir encore plus sur mon histoire, je vous invite à lire cet article ou regarder cette vidéo :

A vous de m’écrire

Quelle est votre histoire avec l’anxiété ? Qu’avez-vous essayé ? Qu’est-ce qui a marché, qu’est-ce qui n’a pas marché ?

Il est temps d’enfin en parler et lever le tabou sur le sujet.

Si le cœur vous en dit, écrivez-moi votre histoire en commentaires (vous pouvez rester anonyme), ou écrivez-moi un mail à :

delphine.couet @ guerir-anxiete.com (sans les espaces).

J’ai hâte de vous lire et d’échanger avec vous.

Partager l'article
 
 
  

3 réflexions sur “OUI on peut guérir d’un trouble anxieux !”

  1. Cornet ghislaine

    J ai eu 3 periodes de crise de panique et grosses crises d anxiété avec tous les symptômes physiques vertiges palpitations du mal à respirer manques d appétit etc…la 4ème c est celle ci pire et qui s est installée depuis 2 ans après la mort de mon frère.
    Mais la crise arrive tous les jours à n importe quel moment sans raison . Parfois je préférerais que cela s arrête.

  2. Ping : Les 5 secrets pour guérir d'un trouble anxieux - Guérir l'anxiété

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *