Comprendre l’Acceptation radicale grâce au Seigneur des Anneaux [vidéo]

Bonjour à toi,

Aujourd’hui je te propose la traduction d’une vidéo sur le concept d’acceptation radicale et comment ce concept est expliqué dans la trilogie de films Le Seigneur des Anneaux.

Acceptation radicale seigneur des anneaux

J’ai découvert cette vidéo sur la chaîne YouTube américaine Cinema Therapy que je t’encourage à aller voir si tu comprends l’anglais. Cette chaîne explique simplement des concepts de psychologie grâce à des extraits de films. La vidéo sur Vice Versa est top !

Sans plus attendre, voici la vidéo en question et la traduction des passages les plus intéressants est en dessous :

Traduction de la vidéo sur l’acceptation radicale et Le Seigneur des Anneaux

Bienvenue chez Cinema Therapy. Nous utilisons des films pour vous aider à développer des compétences pour vivre votre plus belle vie et libérer votre force intérieure, en nous basant sur les principes de la psychologie et de la thérapie familiale. Je suis Jonathan Decker, thérapeute agréé.

Nous sommes en quarantaine pour le moment [cette vidéo a été enregistrée en avril 2020]. C’est fou dehors, non? Les gens accumulent de la nourriture, se disputent pour la nourriture, ont peur du monde extérieur, ont peur de tomber malades, deviennent fous, seuls à la maison, coincés en mode survie, ne savent pas quoi faire de leur temps et deviennent irritables.

Ces derniers temps, j’ai regardé le Seigneur des Anneaux avec mes enfants.

Dans le film La Communauté de l’Anneau, il y a cette citation que vous connaissez peut-être.

« Frodon Baggins: Je voudrais que l’anneau ne soit jamais venu à moi. Que rien de tout ceci ne se soit passé.

Gandalf: Comme tout ceux qui vivent des heures si sombres mais ce n’est pas à eux de décider. Tout ce que nous avons à décider, c’est quoi faire du temps qui nous est imparti. »

J’adore. Quelle sagesse. Nous avons tous besoin de ces mots en ce moment. Mais que signifient-ils pour nous dans notre état actuel?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mon film feel-good pour dépasser ses peurs : La Vie rêvée de Walter Mitty

Comment prendre ce principe et le mettre en œuvre pour améliorer notre santé émotionnelle?

Comment cela peut-il nous aider à faire face à l’isolement, au stress lié à la perte de travail ou aux difficultés, à l’ennui, aux problèmes de santé, aux projets annulés, etc.?

La réponse réside dans la manière dont les paroles de Gandalf s’appliquent à l’histoire de Frodon dans la Communauté de l’Anneau et comment l’histoire de Frodon illustre un principe thérapeutique connu sous le nom de: Acceptation radicale.

Accepter la vie telle qu’elle est et ne pas résister à ce que l’on ne peut pas ou ce que l’on choisit de ne pas changer.

Tara Brach

L’acceptation radicale consiste à dire oui à la vie, telle qu’elle est.

L’acceptation radicale ne signifie pas que vous ne faites plus rien et mourez. Cela ne signifie pas que vous arrêtez de vous battre pour une meilleure vie, une meilleure santé, une situation plus favorable ou des relations plus épanouies.

Cela signifie simplement que vous ne perdez pas votre temps et votre énergie sur des choses qui échappent à votre contrôle.

Vous n’êtes pas obligé d’en être heureux mais vous les acceptez.

Essayer de changer l’inchangeable vous fait simplement vous sentir impuissant, désespéré et vaincu.

Concentrez-vous plutôt sur le bien que vous pouvez faire, les changements que vous pouvez apporter, les vies que vous pouvez toucher.

Ce concept est illustré dans la célèbre Prière de la Sérénité prononcée lors des réunions des Alcooliques anonymes.

Dieu accordes moi la sérénités d’accepter les choses que je ne peux pas changer

Le courage de changer les choses que je peux changer

Et la sagesse de connaître la différence.

Le détail que l’acceptation radicale ajoute à la prière de sérénité est qu’il ne s’agit pas seulement de ce que vous pouvez et ne pouvez pas changer, mais aussi d’accepter ce que vous choisissez de changer pour le plus grand bien.

C’est l’histoire de Frodon, qui n’a aucune envie d’être un héros, quitter la Comté ou risquer sa vie. Quand Frodon entend Gandalf lui dire à quel point l’anneau dont il a hérité est dangereux, comme toute personne sensée, il préfèrerait ne pas voir sa vie interrompue par un tel danger.

Il essaie d’abord d’éviter ou de faire semblant que le problème n’existe pas.

Bien sûr, quelqu’un sait que la bague est là. L’anneau doit donc être porté chez les elfes. Frodon ne veut naturellement pas le faire.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  [Test] J'ai découvert et expérimenté le biohacking avec IxpoHoqxl

Lorsque Gandalf explique qu’il ne prendra pas l’anneau à sa place, par crainte de la destruction qu’il causerait si l’anneau le corrompait, Frodon se confronte à la réalité qui lui est présentée. Sans attendre, sans se plaindre, sans nier ce qu’il a à faire, Frodon fait aussitôt son sac et se lance dans sa quête. Bien sûr, il n’est pas content, mais il sait que c’est la décision la plus sage.

Il pouvait choisir de faire autre chose. Il pourrait donner la bague à un autre Hobbit, la jeter dans la rivière, l’enterrer ou la déposer dans un chariot menant hors de la ville. Mais il ne choisit aucune de ces options car elles ne servent pas le plus grand bien et mettraient d’autres personnes en danger.

Une partie de l’acceptation radicale consiste à accepter ce que vous ne pouvez pas changer, mais l’autre partie, c’est de choisir le choix moral même si ce n’est pas pratique ou agréable.

C’est faire ce que vous ne voulez pas faire parce que c’est ce qui doit être fait.

Alors Frodon arrive à Fondcombe, non sans quelques difficultés… Mais finalement la quête est terminée, non? Tout finit bien.

Dans cette scène, présente uniquement dans la version longue du film, Frodon indique clairement que sa préférence est de faire ses bagages et faire demi-tour pour rentrer.

Le Conseil d’Elrond se produit alors. Frodon est présent ici seulement par formalité. Il s’agit d’une situation de transfert. C’est le problème de quelqu’un d’autre. Sûrement que parmi ces hommes, elfes et nains, il y a quelqu’un qui peut apporter cet anneau au Mordor. Frodon va bientôt rentrer chez lui.

Pourtant, quand il devient évident que la puissance de l’anneau fait ressortir le pire chez tous ceux qui sont présents, Frodon sacrifie à nouveau son confort et ce qu’il veut vraiment faire, pour ce qui doit être fait.

Ce n’est pas ce qu’il veut. Ce n’est pas idéal. Mais Frodon accepte sa réalité et fait avec.

Il ne peut pas changer le fait qu’aucun de ces hommes, elfes ou nains ne soit prêt à prendre l’anneau.

Il se concentre donc sur ce sur quoi il a un pouvoir.

Il demande de l’aide pour trouver le chemin. Il accepte l’aide des autres. Il profite des ressources à sa disposition. Il suit les conseils qu’on lui donne.

Donc, beaucoup de choses effrayantes et impressionnantes se produisent. Frodon meurt presque, Gandalf meurt…ou pas, et Frodon essaie à nouveau de faire les choses à sa manière.

Galadriel ne peut pas avoir la bague car elle serait trop puissante, et la communauté se disloque peu à peu. Boromir est un homme bon, mais on ne peut pas lui faire confiance. Ce doit être Frodon qui doit faire ce job.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Zen ! La méditation pour les nuls [Résumé]

Ayant vu ce qu’il se passerait en cas d’échec et ne pouvant compter sur personne d’autre pour faire le travail, il part seul.

Il n’essaye plus de refiler la tâche à quelqu’un d’autre. Il n’essaye plus de s’en débarrasser. Frodon accepte pleinement qu’il y a des aspects de sa réalité qui sont hors de son contrôle, et qu’il y a des responsabilités qu’il ne peut abandonner sans abandonner aussi son intégrité.

Il n’a pas besoin d’aimer sa réalité, mais il choisit de l’accepter au lieu de la combattre.

Il déplace maintenant son énergie et son attention vers les choses qu’il peut influencer, changer, et contrôler.

Plus de résistance, juste une acceptation radicale.

Alors que nous luttons avec notre nouvelle réalité en quarantaine, sous coronavirus, alors que nous luttons avec le désir intense de revenir à la façon dont les choses étaient auparavant, nous pouvons passer notre temps à nier amèrement la réalité et à nous mettre nous-mêmes et les autres en danger.

Nous pouvons passer notre temps à blâmer les autres, à critiquer les autres et à croire qu’il n’y a rien à faire à la maison.

Mais l’acceptation radicale exige que nous détournions notre attention et notre énergie de ces choses sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle comme Frodon l’a fait.

Cela exige que nous utilisions notre libre arbitre pour faire des choix moraux d’intégrité, comme Frodon l’a fait au lieu de choix commodes et égoïstes.

Maintenant qu’allez-vous faire du temps qui vous est accordé?

L’utiliserez-vous pour réparer une relation endommagée? L’utiliserez-vous pour enfin démarrer ce projet que vous retardiez ou pour commencer à prendre soin de votre santé?

Vous ne pouvez pas changer le fait que cela affecte votre travail, alors peut-être que vous vous adaptez enfin pour commencer à faire plus de choses en ligne.

Vous ne pouvez pas changer le fait que votre salle de sport est maintenant fermée. Alors peut-être que vous achetez des haltères pour faire des entraînements à la maison, ou vous commencez lejogging, ou vous faites un cours de yoga en ligne.

Acceptez les choses que vous ne pouvez pas changer et concentrez-vous plutôt sur les choses que vous pouvez influencer directement.

Partager l'article
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    14
    Partages
  • 2
  • 12
  •  
  •  

1 réflexion sur “Comprendre l’Acceptation radicale grâce au Seigneur des Anneaux [vidéo]”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *